4.39 Georges Pelecanos



George P. Pelecanos est né à Washington en 1957. Chroniqueur au Washington Post, il est également l’auteur de nombreux romans policiers, dont Suave comme l’éternité, Blanc comme neige, Tout se paye et Drama City, qui sont disponibles en Points.


"Un écrivain dont on ne peut jamais se lasser tant l’univers qu’il décrit est fort, à la fois cruel et généreux, dans cette cité où tout le monde “a une touche bizarre ”. "


Série D.C.‭ ‬Quartet‭ ‬:‭

  • Un Nommé Peter Karras‭ ‬
  • King Suckerman‭
  • Suave comme l'éternité
  • Funky Guns


Série Derek Strange et Terry Quinn‭ ‬:‭

  • Blanc comme neige
  • ‬Tout se paye‬
  • Soul Circus
  • Hard Revolution


Série Spero Lucas‭ ‬:‭

  • Une balade dans la nuit‭
  • Double Portrait


Série Nick Stefanos‭ ‬:‭

  • Liquidation‭‬
  • Nick la galère‭
  • Anacostia River Blues


Autres romans‭ ‬:‭ ‬

  • Drama City‭
  • Les Jardins de la mort‭
  • Un jour en mai
  • Mauvais Fils

 

 

 

 

Titre : Un Nommé Peter Karras‭ - Série D.C.‭ ‬Quartet‭
 
Auteur : George P. Pelecanos
Édition : Points (2011)

Résumé :

Peter Karras, fils d'immigrants grecs, et Joe Recevo, issu d'une famille italienne, sont liés depuis l'enfance par une forte amitié.


Alors que la Grande Dépression frappait les États-Unis, ils appartenaient à la même bande de gamins dans un quartier pauvre de Washington. Ils ont grandi, participé à la Seconde Guerre mondiale et sont devenus les hommes de main de Burke, un caïd qui prête de l'argent.


Peter n'aime pas intervenir auprès des mauvais payeurs, surtout lorsqu'il s'agit de familles grecques.


Après deux échecs, Burke décide de le corriger. Estropié à vie, Peter devient cuisinier dans le restaurant de Nick Stefanos.


Un soir, il voit débarquer Burke et ses hommes venus racketter son employeur. L'heure de sa vengeance vient de sonner !


Petit Plus : Premier volet d'une passionnante chronique consacrée à Washington, ce récit qui décrit longuement les destins de plusieurs camarades d'enfance, est une réflexion sur l'honneur et l'amitié.


Il se poursuit par "King Suckerman" avec Dimitri Karras, le fils de Peter.


Critique :

DC, vous connaissez ? Non, je ne parle pas du groupe AC/DC ! DC... Washington DC (pour District Columbia), bande de moules.

 

En suivant le jeune Peter Karras - Spartiate d'origine - lors de sa jeunesse dans les années 30, juste après la Grande Dépression, en passant par la Seconde Guerre Mondiale et jusqu'en 1949, nous suivons aussi la ville de Washington DC dans ce qu'elle a de plus sombre.

 

De 1933 à 1949, ce sont les quartiers les pauvres que nous explorons aux travers de quelques personnages...

 

Des immigrés grecs, italiens, chinois, cherchant tant bien que mal à s'en sortir, afin de nourrir leur famille, que se soit de manière honnête ou via la pègre locale, cette tique qui peut vous sauter un jour sur le dos pour vous pomper une partie de votre sang en vous proposant de vous protéger.

 

Ce qui est le plus étonnant avec ces immigrés grecs et italiens, qui furent eux-mêmes la cible d'un racisme ambiant, c'est qu'ils refusaient que les Noirs mangent dans leurs restos !

 

Ce n'est qu'ensuite, lorsque leurs petites gargotes eurent moins de monde, qu'ils ouvrirent leurs salles aux Noirs. Mais je ne devrais plus être étonnée de rien, moi.

 

L'écriture est agréable, presque "simple", pourtant, ce serait une erreur de dire que l'auteur écrit de manière simpliste. C'est... comment dire... ça ressemble à de la simplicité, mais ce n'est pas de la simplicité ! Simply the best...

 

Par contre, c'est sans concession pour cette Amérique des années 30. On plonge dans les quartiers les plus chauds, peuplés d'immigrés, ceux que les gens d'un statut social "plus élevé" ne veulent pas voir dans leurs rues.

 

Malgré tout, malgré les défauts et la critique de cette ville, on sent qu'il y a de l'amour derrière. L'auteur la connait, cette ville, lui même étant fils d'immigrés grecs, il l'aime, cette ville, mais il ne se prive pas pour la mettre en scène dans ses coins les moins reluisant.

 

Au niveau des personnages, c'est bien simple, on a l'impression de les connaître, de les côtoyer depuis des années, on les voit grandir, prendre des mauvaises directions...

 

Ils ont leurs défauts, leurs qualités, leurs péchés aussi, bien que la messe ne soit pas encore dite tout à fait pour tous. La rédemption peut encore avoir lieu.

 

Dans ce roman noir, il y a une ambiance terrible dans les pages, des atmosphères sombres, des contextes sociaux extrêmement forts, de la pauvreté, de la débrouillardise, du racisme et de l'amitié.

 

Qui dit pauvreté dit mafia ou pègre... l'argent peut arriver facilement dans votre poche, couler à flot, vous donner la sensation d'une vie facile, sans tracas, mais vous savez aussi que quand on dort avec son chien, il ne faut pas s'étonner de se réveiller avec des puces.

 

Le chemin le plus facile n'est pas le chemin le plus honnête... Il faut avoir du courage pour rompre avec certains et adopter une vie correcte, exempte de règlements de compte ou de dette.

 

Durant ma lecture, je me suis attachée à Peter, à Nick, à Costa, à Joe... et je n'avais pas envie de les quitter en fermant le livre.

 

Un grand roman noir qui prend son temps pour planter le décor, ressemblant plus, au départ, à un roman "Historique" sur les conditions de vie des immigrés qu'à un polar et dont la construction nous donne même un petit puzzle chronologique de la vie de Peter Karras.

 

Excellent ! À déguster sans modération mais en prenant son temps afin que le roman fonde dans la bouche.


Challenge "Thrillers et polars" de Canel (2014-2015), Le "Challenge US" chez NoctembuleLire,  "À Tous Prix" chez Asphodèle et Ma PAL "Canigou"… C’est du massif !

 

 

 

 

Titre : King suckerman ‭ - Série D.C.‭ ‬Quartet‭
 
Auteur : George P. Pelecanos
Édition :

Résumé :

D'origine grecque, Dimitri Karras est revendeur "d'herbe" dans un quartier pauvre de Washington. Accompagné de son ami, le Noir Marcus Clay, il passe se ravitailler chez un petit caïd italien, Eddie Marchetti.


Celui-ci est en pleine transaction avec un quatuor de tueurs venus de Caroline pour acheter de la cocaïne.


L'entretien tourne mal. Quelques coups sont échangés avec les sudistes et en représailles, Clay empoche le paquet de dollars qu'ils avaient versés à l'Italien.


Les deux parties vont désormais s'affronter et tous les coups seront permis.


Petit Plus : Sur cette trame de vengeance et de guerre mortelle (qui s'achève le 4 juillet, alors que la population fête joyeusement le bicentenaire de l'indépendance), Pelecanos reconstitue de façon efficace l'atmosphère d'un quartier de Washington avec moult détails sur la vie quotidienne des Noirs.


Si les petits matchs de basket, la fumette et la soul music occupent une place importante dans leur existence, le cinéma est aussi très présent, plus particulièrement ce qu'on a appelé la "blaxploitation", cette série de films violents avec des "héros" noirs, qui débuta en 1971 avec Sweet Sweetback Baadass Song, écrit, réalisé et produit par Melvin Van Peebles.


Premier volet d'une chronique sur la ville de Washington durant les années soixante-dix, King Suckerman est une reconstitution historique chaleureuse, écrite de façon béhavioriste, et qui permet de découvrir un milieu jusqu'alors bien négligé par le roman noir.


On retrouve le héros du roman dans Un nommé Peter Karras, prix Cognac 2001 du roman noir étranger. 


 

 

 

Titre : Suave comme l'éternité‭ - Série D.C.‭ ‬Quartet‭
 
Auteur : George P. Pelecanos
Édition : Points (2002)

Résumé :

Milieu des années quatre-vingt, quartier noir de Washington, l'ambiance est chaude, violente même. En plein coeur du ghetto, un petit monde survit entre défonce, affaires louches ou légales, jolies filles et longues journées d'ennui.


C'est là que Marcus Clay, grand costaud noir, ancien du Vietnam, a installé sa boutique de disques.


Son meilleur ami, Dimitri Karras a laissé tomber l'enseignement et s'accroche de plus en plus à la coke. Tous deux s'en sortent comme ils peuvent, jusqu'au jour où un dealer fracasse la voiture de Dimitri devant la boutique de Marcus.


Dans le véhicule en flammes, un témoin téméraire s'empare d'un gros paquet de billets. Un simple accident se transforme alors en cataclysme social et poursuites meurtrières.


Petit Plus : Le roman de Pelecanos restitue à merveille l'atmosphère des quartiers noirs de l'époque : soul music, drogue, sexe et violence. Là où l'auteur a grandi et puisé ses personnages et ses histoires.


Après King Suckerman, Suave comme l'éternité est le second volet qu'il consacre au ghetto et aux laissés-pour-compte de l'Amérique. Construit sur un rythme effréné, truffé de références musicales, c'est enfin un bel hommage aux films de la Blaxploitation.


 

 

 

Titre : Funky Guns ‭ - Série D.C.‭ ‬Quartet‭
 
Auteur : George P. Pelecanos
Édition :

Résumé :

Washington DC, juillet 1995. Roman Otis et les frères Frank et Richard Farrow, qui se sont connus au pénitencier, attaquent une pizzeria de la ville. Ils ont été bien renseignés car la boutique sert de relais dans un circuit compliqué d'argent à blanchir ; ils mettent la main sur un petit magot.


Le patron de la pizzeria qui tentait de riposter est abattu. Ses employés, témoins du meurtre, subissent le même sort. Le policier William Jonas surprend les truands. Il réussit à abattre Richard mais les deux rescapés le blessent grièvement avant de s'enfuir en voiture en écrasant Jimmy, le bambin de Dimitri Karras, qui se promenait dans la rue.


Trois ans plus tard, la tuerie n'a pas été élucidée par la police, et comme ils en ont pris l'habitude, les proches des victimes se réunissent une fois par semaine en séance de soutien.


Karras se voit proposer un petit boulot dans une gargote où travaille déjà Nick Stefanos qu'il a connu dans sa jeunesse. Cette activité régulière va lui permettre de reprendre goût à la vie, mais il garde toujours la haine chevillée au corps pour venger la mort de son enfant.


Il apprend que les tueurs ont adressé une lettre de menace à Jonas, le flic blessé dans le hold-up qui vit depuis dans un fauteuil roulant.


Petit Plus : Après "King Suckerman" et "Suave comme l'éternité", ce roman clôt la trilogie du ghetto de Washington durant les années soixante-dix à quatre-vingt-dix.


Il sert aussi de lien à une autre série consacrée aux enquêtes de Nick Stephanos, barman du Spot et détective intermittent.


Une nouvelle chronique de Pelecanos, aussi réussie que "Un nommé Peter Karras", Grand Prix du roman noir 2001 de Cognac.


 

 

 

Titre : Blanc comme neige - Série Derek Strange et Terry Quinn‭
 
Auteur : George P. Pelecanos
Édition :

Résumé :

Washington (D.C.). Leona Wilson veut laver la réputation de son fils, policier noir tué à la suite d'une bavure, et faire graver son nom sur le mur du mémorial de la police de la ville.


Elle fait appel à Derek Strange, un ancien flic noir d'une cinquantaine d'années, aujourd'hui détective privé, pour connaître la vérité.


L'affaire, qui a fait l'objet d'une enquête pointilleuse, s'est déroulée une nuit durant laquelle Wilson, qui n'était pas en uniforme, a été surpris par deux collègues alors qu'il braquait son arme sur un homme. Jugeant cette attitude menaçante, l'un des policiers, Terry Quinn, un Blanc, a abattuWilson.


Depuis, il a démissionné de la police pour devenir vendeur de livres et de disques d'occasion.


Pour mener sa contre-enquête, Derek Strange décide de le rencontrer et, convaincu de sa bonne foi, lui propose de l'assister dans ses recherches au cours desquelles les deux hommes vont visiter une partie des bas-fonds de la ville, côtoyer flics ripoux, junkies et exclus du système.


Petit Plus : Derek Strange est un nouveau personnage tout aussi attachant que le privé Nick Stefanos, qui, comme lui, officie à Washington.


Ses origines ethniques et sa fine connaissance du terrain en font l'homme idéal pour témoigner à propos du racisme car, au-delà du fait-divers, cette question constitue le sujet central de ce roman noir plein de suspense.


 

 

 

Titre : Tout se paye - Série Derek Strange et Terry Quinn‭
 
Auteur : George P. Pelecanos
Édition : Points (2004)

Résumé :

Derek Strange est un détective privé quinquagénaire à Washington. Un de ses amis lui demande d’enquêter sur la moralité d’un homme d’affaires qui veut épouser sa fille.


Un dossier relativement facile par rapport à l’assassinat d’un adolescent membre de l’équipe de football américain que Strange entraîne durant ses loisirs.


Il lui faut identifier les tueurs sans commettre la moindre erreur. Ami et équipier intermittent du détective, l’ancien flic Terry Quinn doit retrouver et ramener chez ses parents une jeune fugueuse qui a sombré dans la prostitution.


Les deux hommes vont s’entraider mais ces deux affaires délicates leur poseront quelques problèmes de conscience.


Petit Plus : L’œuvre de Pelecanos constitue une passionnante chronique sociale de Washington et de ses quartiers populaires. Dans cette ville, la communauté noire, bien que majoritaire, détient peu de pouvoirs et la plupart de ses membres vivent dans une pauvreté génératrice de violence et de mort. Car une issue pour réussir reste le crime et la drogue.


C’est cet univers désespérant qu’explore ce second volet de la trilogie consacrée à Strange et Quinn. À travers chacun d’eux, Pelecanos jette un regard incisif sur la société américaine.


Il dénonce le racisme, condamne la vente libre des armes, confirmant ainsi la conscience politique qu’il manifestait dans ses précédents ouvrages. 


 

 

 

Titre : Soul Circus - Série Derek Strange et Terry Quinn‭
 
Auteur : George P. Pelecanos
Édition : Points (2005)

Résumé :

Caïd de la drogue et meurtrier avéré, Granville Oliver attend son exécution dans le couloir de la mort. Ses avocats chargent le détective Derek Strange de retrouver une fille dont le témoignage pourrait tout changer.

 

Son enquête le plonge dans les plus sordides quartiers de Washington D.C., véritables zones de non-droit, soumises à l’ultra-violence, aux trafics les plus infâmes et à la loi des gangs...

 

Petit Plus : Grand Prix du roman noir festival de Cognac 2005

 

 

 

 

Titre : Hard Revolution - Série Derek Strange et Terry Quinn‭
 
Auteur : George P. Pelecanos
Édition : Points (2006)

Résumé :

1959, Washington. Deux frères, Derek et Dennis Strange, habitent dans une ville où les tensions raciales sont fortes. Le père Darius n'a d'yeux que pour son aîné, Dennis.

 

En 1968, de retour de la guerre du Vietnam, Derek entre dans la police et Dennis travaille pour un trafiquant de drogue. Derek tente d'aider son frère mais l'assassinat de M. Luther King va tout bousculer. 

 

 

 

 

Titre : Anacostia River Blues - Série Nick Stefanos
 
Auteur : George P. Pelecanos
Édition : Pocket (2000)

Résumé :

À la suite d'une cuite mémorable, Nicholas J. Stefanos échoue au milieu de la nuit dans un parc de Washington qui longe l'Anacostia River. Bien qu'à moitié inconscient, il réalise que tout près de là, deux hommes sont en train de tuer quelqu'un.

 

Lorsqu'il sort de sa léthargie, il découvre au bord du fleuve le cadavre d'un jeune Noir de dix-sept ans, Calvin Jeter.

 

Alertée par Nick, la police classe vite l'affaire. Son ami Boyle, un flic de la criminelle, lui confie le dossier en lui donnant carte blanche.

 

Nick, détective intermittent, travaille quatre jours par semaine comme barman au Spot. Avec sa dame de cœur, Lyla McCubbin, directrice de rédaction à D.C.Hebdo, ils ont l'habitude de bien lever le coude. Malgré ce handicap, Nick se lance dans une enquête délicate (la précédente date de dix-huit mois).

 

Associé au privé Jack LaDuke, il se trouve encore confronté à la violence en explorant les milieux de la drogue, de la prostitution et des films pornos d'adolescents.

 

Petit plus : Cette troisième aventure du détective privé d'origine grecque Nick J. Stefanos confirme toutes les qualités d'une série dans laquelle les personnages ont une véritable épaisseur humaine avec, en première ligne, Nick et ses tendances autodestructrices.

 

Tout au long de cette histoire, la ville de Washington reste très présente à travers ses quartiers déshérités.

 

 

 

 

Titre : Drama City - Autres romans‭
 
Auteur : George P. Pelecanos
Édition : Points (2008)

Résumé :

À presque quarante ans, Lorenzo Brown sort enfin de prison. Bien décidé à se tenir à carreau, il s'investit corps et âme dans une association de défense des animaux mal-traités.

 

Mais dans les quartiers les plus miséreux de Washington D.C., le pouvoir reste entre les mains des patrons de la drogue. Et voici Brown à nouveau embringué dans le cycle infernal de la violence...

 

 

 

 

Titre : Les Jardins de la mort - Autres romans‭
 
Auteur : George P. Pelecanos
Édition : Points (2009)

Résumé :

Tué d'une balle en pleine tête, un adolescent noir gît dans un jardin public - une affaire qui rappelle étrangement une série de meurtres non élucidés, commis vingt ans plus tôt. Le tueur adepte des prénoms palindromes aurait-il encore frappé ?

 

Ramone, Cook et Holiday, chargés de l'enquête à l'époque, ne le laisseront pas filer cette fois. La traque peut commencer.

 

Critique : 

 

Critique : 

 

Critique : 

 

Critique : 

 


Mentions légales | Charte de confidentialité | Plan du site
Ne copie pas ma prose, fais la tienne ! Elle sera bien meilleure que la mienne...