5.17 Les Annales de la Compagnie Noire : Glenn Cook

 

Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 1 : La compagnie noire
Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 2 : Le château noir
Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 3 : La rose blanche
Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 4 : Jeux d'ombres
Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 5 : Rêves d'acier
Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 6 : La pointe d'argent
Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 7 : Saisons funestes
Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 8 : Elle est les ténèbres - 1ère partie
Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 9 : Elle est les ténèbres - 2ème
Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 10 : L'eau dort - 1ère partie
Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 11 : L'eau dort - 2ème partie
Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 12 : Soldats de pierre - 1ère partie
Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 13 : Soldats de pierre - 2ème partie

 

 

 

 

Titre : Les Annales de la Compagnie Noire, Tome 1 : La compagnie noire
 
Auteur : Glen Cook
Édition : J'ai Lu (2004)

Résumé :

Depuis des siècles, les traditions et souvenirs de la compagnie noire sont consignés dans les présentes annales.

 

Depuis des siècles, la troupe se loue au plus offrant et les batailles qu'elle a livrées on déjà rempli maints volumes. Jamais pourtant elle n'aura traversé de période aussi trouble.

 

Entrée au service de la dame et de ses sorciers maléfiques, la compagnie participe à l'une des plus sanglantes campagnes de son histoire.

 

Les combats incessants, la magie noire qui empuantit l'air, bientôt les hommes tombent comme des mouches, et ceux qui restent debout commencent à se demander s'ils ont choisi le bon camp.

 

Ce sont des mercenaires, ils sont dépravés, violents et ignares, sans foi ni loi, mais même eux peuvent avoir peur, très peur...

 

La compagnie noire, troupe de mercenaire, a traversé les époques et les batailles. Son histoire est consigné dans les Annales de la troupe. Ses hommes respectent une tradition séculaire et honorent toujours leurs contrats, quelque soit leur employeur. Mais, Toubib, l’annaliste, va être témoin d’un bouleversement qui amènera la compagnie au service de la Dame et de ses Asservis, le « mal » absolu. Mais bon, après tout, un contrat reste un contrat…

 

Critique :

"La compagnie noire" traînait sur mes étagères depuis des lustres et je me suis dit qu'il était plus que temps que je me mette à lire ce cycle de Dark Fantasy !

 

Faudrait mieux ne pas trop laisser traîner sur les étagères les aventures de cette bande de mercenaires qui a plusieurs siècles d'existence... Cette troupe hétéroclite, composée de sorciers et d’anciens soldats qui sont parfois de véritables ordures. Personne ne s'est choisi et la compagnie est devenue leur famille.

 

Le passé est le passé et leurs existences, bien souvent ravagées ou sombres, n’ont aucun sens hors du bataillon. Dans la compagnie, on accepte chaque homme, même dans ses pires bassesses.

 

Les soldats de la compagnie noire se battent pour le fric. La politique, l'éthique, la morale, ils s'en foutent comme de leur première paire de chaussettes.

 

Ici, pas de preux chevalier juché sur son palefroi blanc immaculé et qui s'en va défendre la pucelle innocente et vierge... La compagnie est un corps d’armée, ils se battent, ils tuent, ils pillent...

 

Contrairement à d'autres cycles (Épée de Vérité), le Mal n’est pas incarné par un être dont la bassesse et l'infamie sont exagérés. Ici, le Mal, ce n'est qu’une question de point de vue. Le méchant, c’est celui qui est en face, point barre. Le (ou les) Méchants ont de l'humanité aussi.

 

J'étais donc plus qu'intéressée de découvrir l'histoire de cette troupe de mercenaires, de la suivre dans ses voyages, dans ses contrats, dans ses déboires et dans ses victoires (comme promis par la perspective des 13 romans). 

 

Quoi de mieux que de lire leurs annales, tenues par Toubib, dont le nom révèle la fonction dans la troupe. D'ailleurs, il en est de même pour tous les personnages qui possèdent des noms tels que Tam-Tam, Miséricorde, Corbeau, Qu'un-Oeil, Silence, Bisounours (éliminez le mauvais surnom).

 

Et bien je suis au regret de vous dire que je n'ai PAS accroché et que la lecture des cent premières pages fut longue et laborieuse en raison du style de l'auteur qui écrit de manière fort basique en utilisant des phrases trop courtes : sujet + verbe + complément (parfois le complément est en option et on a juste le sujet et le verbe et point final).

 

Autant je suis contre les grandes phrases qui ne nous laissent pas respirer, autant je maudis les trop courtes qui me donnent l'impression d'être arrêtée tout le temps. Ces phrases courtes ont rendu le fil du récit décousu, embrouillé et bordélique et ne sont pas digne d'un auteur (juste bon pour les Harlequin, et encore !).

 

À la limite, je peux comprendre que l'histoire mette du temps à se mettre en place puisque l'auteur nous présente plusieurs membres de la compagnie, leurs relations entre eux, leurs grades, leurs fonctions. On apprend qui sera leurs futurs commanditaires, leurs ennemis, leurs alliés, comment ils ont rompu leurs engagements envers leur ancien commanditaire.

 

J'ai apprécié les voir prendre vie devant moi, découvrir leurs qualités et leurs défauts car ce ne sont pas des enfants de coeur.

 

Oui je râle de ne pas avoir accroché à cause du style d'écriture lapidaire et d'avoir été obligée de laisser tomber la lecture parce que, merde, j'avais vraiment envie de découvrir ce cycle de Dark Fantasy avec ses combats, ses duels, ses sièges, ses sombres manipulations politiques, ses créatures magiques, ses sorciers,... Tout mes ingrédients préférés s'y trouvaient.

 

Les personnages étaient hauts en couleur, certains attachants, d'autres détestables et même, parfois, les deux. Personne n'est tout blanc et les méchants ne sont pas tout noirs.

 

Enrageant, parce que j'avais apprécié ce léger humour caustique, ce cynisme dont font preuve les membres de la troupe. Ils se charrient, sont ironiques, et, bien que la vie ait été chienne avec eux, cela ne les empêchait pas d’en rire entre eux.

 

Le salut de ces hommes se trouvent peut-être dans l’écriture de ces annales car écrire l’histoire de ces mercenaires leur offrira un morceau d’éternité, mais mon salut à moi ne se trouvera pas dans la poursuite de leurs aventures...

 

Je laisse tomber et ça me fait râler parce que j'espérais passer un foutu bon moment avec ces rudes gaillards ! Surtout au regard des critiques dithyrambiques...

 

« Nul ne chantera des chansons en notre mémoire. Nous sommes la dernière compagnie franche de Khatovar. Nos traditions et nos souvenirs ne vivent que dans les présentes Annales. Nous sommes les seuls à porter notre deuil. C’est la Compagnie noire contre le monde entier. Il en a été et il en sera toujours ainsi. »


Objectif "PAL Noire à Zéro" de George et "Vingt Mille Lieues Sous Mes Étagères" by The Cannibal Lecteur.

 

 

 

Titre : Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 2 : Le château noir
 
Auteur : Glen Cook
Édition : J'ai Lu (2005)

Résumé :

D'étranges disparitions se succèdent dans la ville de Génépi : cadavres et vivants se volatilisent, proies d'un mystérieux commerce nocturne.

 

Y aurait-il un rapport avec le château noir, cette sombre éminence qui domine la ville, cette verrue monstrueuse qui semble croître de jour en jour ? Possible...

 

La Dame, elle, semble prendre la menace très au sérieux et dépêche la Compagnie sur place pour voir de quoi il retourne.

 

Coincée entre l'horreur qui grandit aux abords du château et sa peur de la Dame, la légendaire Compagnie noire pourrait bien envisager pour la première fois de son histoire de rompre son contrat et de sérieusement redéfinir ses allégeances...

 

Critique :

 

 

 

 

Titre : Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 3 : La rose blanche
 
Auteur : Glen Cook
Édition : J'ai Lu (2005)

Résumé :

Réduite à une poignées d'hommes, la Compagnie noire a définitivement changé de camp. Sa nouvelle tâche est de protéger la Rose Blanche, seule capable de vaincre la Dame et ses forces du mal.

 

Mais cette ultime confrontation doit avoir lieu lors du passage de la grande comète... et cette échéance est encore lointaine.

 

Réfugiés dans la plaine de la Peur, un lieu cauchemardesque peuplé d'étranges créatures, les soldats de la dernière des compagnies franches de Khatovar s'apprêtent à subir le plus long siège de leur histoire.

 

Un siège de plusieurs décennies. A moins qu'un événement capital ne se produise.

 

Car quelque chose bouge dans le grand tumulus où repose le Dominateur...

 

Critique :

 

 

 

 

Titre : Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 4 : Jeux d'ombres
 
Auteur : Glen Cook
Édition : J'ai Lu (2006)

Résumé :

Il n'en reste plus que sept : Toubib, Gobelin, Qu'un-Œil, Otto, Hagop, Murgen et la Dame, rebaptisée Madame. Jamais dans l'histoire de la légendaire Compagnie noire les effectifs n'étaient tombés si bas.

 

Toubib, archiviste aujourd'hui capitaine, entreprend un retour aux sources, à Kathovar, mythique berceau de la Compagnie.

 

Mais des milliers de kilomètres de jungle et de régions inexplorées la séparent de cet endroit où elle n'a pas mis les pieds depuis des siècles.

 

Pourtant, on ne l'a pas oubliée. Nombreux sont ceux qui l'y attendent...

 

 

 

 

Titre : Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 5 : Rêves d'acier
 
Auteur : Glen Cook
Édition : J'ai Lu (2006)

Résumé :

La poussière retombe après la bataille et le tableau n'est guère reluisant.

 

Toubib laissé pour mort sur le champ de bataille, Gobelin et Qu'un Oeil manquant à l'appel...

 

Autant dire que la Compagnie a essuyé de sérieux revers. Il est temps de reprendre les choses en mains. C'est ce que Madame va s'employer à faire, quitte à redevenir le tyran qu'elle fut jadis.

 

Les assassins fanatiques du culte local ne s'y trompent d'ailleurs pas et voient en elle la réincarnation de Kina, la déesse du meurtre qu'ils vénèrent.

 

Voilà une main-d'oeuvre dévouée et efficace sur laquelle Madame peut à présent compter. Après tout, qui sait s'ils n'ont pas raison ?

 

Madame ferait une parfaite candidate, d'autant plus que l'Année des crânes, qui marquera le retour de Kina, se profile à l'horizon.

 

 

 

 

Titre : Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 6 : La pointe d'argent
 
Auteur : Glen Cook
Édition : J'ai Lu (2007)

Résumé :

Pendant que Toubib et les survivants de la Compagnie cheminent vers Kathovar, une bande d'escrocs à la petite semaine entreprennent de subtiliser la pointe d'argent qui emprisonne l'âme du Dominateur.

 

La nouvelle du vol se répand comme une traînée de poudre, et la ville d'Aviron s'embrase. Tout ce que le monde compte comme sorciers - le Boiteux y compris - semble vouloir s'approprier la pointe maléfique.

 

Toubib et la Compagnie retenus ailleurs, c'est la Rose Blanche en personne qui va devoir reprendre du service pour tenter d'en finir avec le Dominateur, ou ce qu'il en reste, une fois pour toutes !

 

 

 

 

Titre : Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 7 : Saisons funestes
 
Auteur : Glen Cook
Édition : J'ai Lu (2008)

Résumé :

Toubib n'est plus et le siège de Dejagore tourne au cauchemar.


La Compagnie, piégée du mauvais côté des remparts, est scindée en deux factions rivales : entre les vétérans - parmi lesquels Murgen, devenu annaliste de circonstance, Gobelin et Qu'un-oeil - et les nouveaux, les cannibales dirigés par Mogaba, la querelle risque de dégénérer en guerre ouverte.

 

Pourtant, dehors, la menace que font peser les armées du Maître d'Ombres sur la ville n'est pas à prendre à la légère.


Sans compter que le sorcier Tisse-Ombre, pour diminué qu'il est encore, n'a pas dit son dernier mot à la Compagnie noire.

 

 

 

 

Titre : Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 8 : Elle est les ténèbres - Première partie
 
Auteur : Glen Cook
Édition : J'ai Lu

Résumé :

Sortie victorieuse du siège de Dejagore - mais à un cheveu -, la Compagnie noire panse ses blessures et poursuit son chemin vers le lieu mythique de ses origines, le Khatovar.

 

Entre les mercenaires et leur destination toute proche ne se dresse plus qu'un seul obstacle, Belvédère, la citadelle où résident le dernier Maître d'Ombres et quelques anciens asservis, avec qui il va falloir en découdre.

 

Murgen, l'actuel rédacteur des annales, sera d'une aide précieuse : son don d'ubiquité, qui lui permet d'espionner les ennemis de la Compagnie, est un atout majeur dans l'échiquier politique.

 

Rien n'est encore joué...

 

 

 

 

Titre : Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 9 : Elle est les ténèbres - Deuxième partie
 
Auteur : Glen Cook
Édition : J'ai Lu (2009)
 
Résumé :

Sortie victorieuse du siège de Dejagore - mais à un cheveu -, la Compagnie noire panse ses blessures et poursuit son chemin vers le lieu mythique de ses origines, le Khatovar.

 

Entre les mercenaires et leur destination toute proche ne se dresse plus qu'un seul obstacle, Belvédère, la citadelle où résident le dernier Maître d'Ombres et quelques anciens asservis, avec qui il va falloir en découdre.

 

Murgen, l'actuel rédacteur des annales, sera d'une aide précieuse : son don d'ubiquité, qui lui permet d'espionner les ennemis de la Compagnie, est un atout majeur dans l'échiquier politique.

 

Rien n'est encore joué...

 

 

 

 

Titre : Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 10 : L'eau dort - Première partie
 
Auteur : Glen Cook
Édition : J'ai Lu

Résumé :

Réduite à une poignée d'hommes, la Compagnie se terre dans l'ombre... Les survivants du désastre se retrouvent à Taglios et entreprennent de libérer ceux d'entre eux qui sont encore coincés dans la plaine étincelante, maintenus dans un état de stase par Millevoix.

 

Une terrible révélation les attend à leur arrivée : une conflagration magique d'envergure les laisse entrevoir la trame même du monde ainsi qu'une partie de l'histoire de la Compagnie.

 

Les mercenaires ne sont pas au bout de leurs surprises !

 

 

 

 

Titre : Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 11 : L'eau dort - Deuxième partie
 
Auteur : Glen Cook
Édition : J'ai Lu

Résumé :

Réduite à une poignée d'hommes, la Compagnie se terre dans l'ombre... Les survivants du désastre se retrouvent à Taglios et entreprennent de libérer ceux d'entre eux qui sont encore coincés dans la plaine étincelante, maintenus dans un état de stase par Millevoix.

 

Une terrible révélation les attend à leur arrivée : une conflagration magique d'envergure les laisse entrevoir la trame même du monde ainsi qu'une partie de l'histoire de la Compagnie.

 

Les mercenaires ne sont pas au bout de leurs surprises !

 

 

 

 

Titre : Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 12 : Soldats de pierre - Première partie
 
Auteur : Glen Cook
Édition : J'ai Lu

Résumé :

La Compagnie noire s'est établie au Pays des ombres inconnues.


Mais elle prépare son retour. Libéré de sa captivité sous la forteresse sans nom, le vieux Toubib a repris les annales.

 

Le temps a passé. Et le Khatovar n'est plus loin, le pays mythique auquel aspiraient les vieux de la vieille, la terre des origines. L'Eldorado ?

 

Rien n'est moins sûr. Dans ces mondes qui ploient sous la violence, la sorcellerie et les désirs pervers de divinités enfouies, le boulot ne manque pas pour les hommes de guerre.


Car la guerre n'en finit pas. Nous voici au bout du voyage.

 

 

 

 

Titre : Les Annales de la Compagnie Noire - Tome 13 : Soldats de pierre - Deuxième partie
 
Auteur : Glen Cook
Édition : J'ai Lu

Résumé :

Quatre années se sont écoulées depuis que la Compagnie noire s'est installée dans le pays des Ombres Inconnues, après avoir franchi la Porte d'Ombres pour échapper à Volesprit.

 

Quatre années durant lesquelles les mercenaires ont changé.

 

Madame, Murgen, Roupille, Tobo et surtout Toubib... tous ont vieilli.

 

Les annales, dont ce dernier a repris la rédaction, comme jadis, se font introspectives.

 

Pourtant, la vie dans ce nouveau monde n'est pas de tout repos : de nombreux combats attendent encore la Compagnie, et le chemin jusqu'au Khatovar est long...

 


Mentions légales | Charte de confidentialité | Plan du site
Ne copie pas ma prose, fais la tienne ! Elle sera bien meilleure que la mienne...