9.1 Mais que fout la police ??? [Part II]

 

On ne leur jetera pas la pierre, ils ont tout de même réunis quelques indices durant les autopsies et quelques témoignages... qui embrouillent plus qu'ils n'éclairent !

 

PourElizabeth Stride, le Dr Blackwell expliqua que le tueur devait être quelqu’un "habitué à utiliser un lourd couteau". Il semble qu'Elizabeth n’a pas été étranglée avant d’être égorgée, et le couteau était plus large et moins pointu.


De plus, de nombreux témoins contactèrent la police pour expliquer qu’ils avaient vu "Liz" juste avant sa mort.


L’agent de police William Smith, qui avait fait sa ronde près de Berner Street et avait vu Liz parler avec un homme vers minuit et demi, peu avant son meurtre.

 

Il le décrit comme un homme "d'environ 28 ans" qui portait un "chapeau de chasse sombre et un manteau noir, une chemise blanche et une cravate". Il avait un paquet dans les mains et avait "l’air respectable".


Un autre témoin, Israël Schwartz, expliqua à l’inspecteur Swanson qu’à 00h45, il avait vu un homme s’arrêter et parler à une femme qui se tenait debout devant la cour.


L’homme avait essayé de tirer la femme en direction de la cour, mais elle avait résisté et il l’avait jetée à terre. Elle avait crié, mais pas vraiment fort. Croyant assister à une dispute, Schwartz s’était éloigné.

 

>De l’autre côté de la rue, il avait vu un homme sortir d’un pub. Cet homme ou celui qui avait tiré la femme vers la cour avait crié "Lipski !" (Israël Lipski était un Juif qui avait empoisonné une jeune anglaise en 1887 et son nom était depuis utilisé pour insulter les Juifs).

 

Schwartz, Juif lui-même, avait pris peur et s’était enfui. Il avait eu l’impression que l’homme du pub l’avait suivi.


Schwartz identifia le corps de Liz comme celui de la femme qu’il avait vue jetée à terre, puis décrivit l’homme qui l’avait poussée : environ 30 ans, environ 1m65, cheveux bruns, moustache, vêtu de noir, une casquette noire à visière, rien dans ses mains. L’homme du pub avait environ 35 ans, 1m80, des cheveux châtains, une moustache, un manteau sombre, un chapeau noir à bords larges.


La police prit les témoignages de Smith et de Schwartz très au sérieux.


Deux autres témoins apparurent peu après. William Marshall vivait au 64, Berner Street et s’était tenu non loin du lieu du meurtre vers 23h45, plus d’une heure avant le meurtre.

 

Il avait vu Liz discuter avec un homme d’âge moyen, portant une casquette à visière assez courte "comme un marin", plutôt corpulent, de taille moyenne, habillé comme un employé de bureau avec une veste noire et qui parlait "comme un homme éduqué".

 

Malheureusement, Marshall n’avait pu voir le visage de l’homme. Liz avait très bien pu parler à un autre homme que son assassin, une heure avant le meurtre.


Un dénommé James Brown contacta la police pour annoncer qu’il avait vu Liz vers 00h45, quelques minutes avant sa mort.

 

Brown avait estimé l’heure plutôt que d’en être sûr : il n’avait pas de montre.

 

Lorsqu’il avait atteint l’intersection de Berner et de Fairclough Street, il avait vu Liz parler à un homme. Brown avait entendu Liz dire : "Pas ce soir, un autre soir". L’homme était assez grand et portait un long manteau sombre.

 

Ces témoignages n’aidèrent malheureusement pas la police à trouver un suspect. D'ailleurs, ils le cherchent toujours !!

 

Pour Catherine Eddowes, 4ème victime, l’autopsie [âmes sensibles, fichez le camp] révela que l’abdomen avait été ouvert et les intestins détachés. Le rein gauche, comme nous le savons, avait été prélevé avec soin, sans être abîmé.

 

L’utérus avait été coupé horizontalement et presque entièrement enlevé, alors que le vagin et le col de l’utérus n’avaient pas été endommagés.

 

Le foie, l’aine, le pancréas avaient été tranchés. Selon le Dr Brown, le médecin légiste, le meurtrier avait utilisé un couteau très aiguisé d’environ 15cm de long.

 

Il ajouta : "L’instigateur de cet acte devait avoir une grande connaissance anatomique, pour réussir à retirer le rein et connaître sa position. De telles compétences peuvent être acquises par quelqu’un habitué à tuer des animaux... Il a fallu au moins cinq minutes pour perpétrer ces mutilations".


Le visage de Kate était mutilé au niveau des yeux, une partie du nez avait été coupé, ainsi que le lobe de son oreille droite.

 

[Revenez maintenant ! Le rapport d'autopsie est terminé]

 

Niveau témoins, Joseph Lawende vint expliquer qu’il avait vu un couple discuter dans Church Passage, près de Mitre Square. Lawende reconnut les vêtements de Kate.

 

L’homme qui parlait avec elle avait environ 30 ans, était de taille moyenne, vêtue d’un manteau gris, arborait une petite moustache claire et portait un une casquette à visière grise ainsi qu’un foulard. A peine 10mn plus tard, Kate était assassinée.

 

Sérieusement, arriver à tirer le portrait de ce type va être coton !!

 

Si ça se trouve, de tous ces hommes décrits, il n'y avait peut-être même pas le tueur, mais juste des clients potentiels ou autre...

 

 

À suivre... "Mais que fou la police - part III" 

 


Mentions légales | Charte de confidentialité | Plan du site
Ne copie pas ma prose, fais la tienne ! Elle sera bien meilleure que la mienne...