Bilan Livresque Mensuel 2016

 

Quid de 2016 ? Je parle, bien entendu, au niveau littéraire !

 

Combien de coups de cœur livresque aurai-je ? Des déceptions ? Des romans dont j'attendais beaucoup et qui me laisseront de marbre ? Ou alors, des belles découvertes alors que je ne m'y attendais pas ?

 

Ma PAL Noire a bien diminué en 2014, surtout avec les LC chez Bianca qui ont fait baisser le niveau des "Thomas Pitt" de Anne Perry.

 

Par contre, en 2015, elle a un peu moins bougé... Il serait temps de se reprendre !!

 

Ma PAL compte bien trop de livres pour que j'en vois la fin dans les dix prochaines années...

 

Ne comptez pas sur une diminution chez elle vu que j'achète tout le temps.

 

2015 fut numérique puisque 68 romans (sur 109) furent lu en numérique !

 

Mais ça ne va pas faire baisser mon Stock À Lire, cette liseuse !

 

Le but en 2016 sera aussi de dépasser ce millésime qu'était 2013 et qui avait vu défiler 116 romans : point de vue lecture, c'était bien rempli (2012 n'en comportait que 96 - 2013 comptait 116 romans - 2014 en comptait 112 - 2015 en comptait 109...).

 

Une affaire à suivre mensuellement, donc !

 

Bilan Livresque Annuel 2016 : 134 livres lus (arrêté au 1er décembre 2016)

  • Bilan Livresque Décembre : 10 livres (ICI)
  • Bilan Livresque Novembre : 10 livres (ICI)
  • Bilan Livresque Octobre : 8 livres (ICI)
  • Bilan Livresque Septembre : 12 livres (ICI)
  • Bilan Livresque Août : 7 livres (ICI)
  • Bilan Livresque Juillet : 9 livres (ICI)
  • Bilan Livresque Juin : 13 livres (ICI)
  • Bilan Livresque Mai : 8 livres (ICI)
  • Bilan Livresque Avril : 13 livres (ICI)
  • Bilan Livresque Mars : 15 livres (ICI)
  • Bilan Livresque Février : 16 livres (ICI)
  • Bilan Livresque Janvier : 13 livres (ICI)

 

Décembre... Mois des fêtes de fin d'année, des indigestions, des retrouvailles entre amis ou avec des vieilles tantes chiantes qu'on doit se farcir...

 

Décembre... Mois du sapin (l'arbre, pas le politicien), mois où l'on suspend les boules, mois du petit Jésus dans la crèche, mois des cadeaux à gogo ou des cadeaux pas beaux revendu directo ! MDR

 

Décembre... Mois des Bilans Annuels Livresques, des coups de coeur livresque... Mais ce sera pour les prochains jours, ça ! Sachez juste que j'ai pété tous mes records de lecture en 2016.

 

En ce qui concerne mon Bilan Livresque de Décembre, il est égal à celui de Novembre : 10 livres !

 

J'ajoute aussi 16 bédés et 1 manga...

 

Je pensais lire plus qu'en Novembre, mais avec les préparations des fêtes de fin d'année, il y a eu quelques jours sans lecture, hélas... Et puis, j'avais une brique de 600 pages au menu aussi et la radioactivité, ça ne se digère pas facilement.

 

Nous avions zappé celle de Novembre... C'est donc avec La prunelle de ses yeux d'Ingrid Desjours que le WRC [Chronique d’une autopsie littéraire annoncée] (ICI) c'est retrouvé. Mitigées nous fûmes... Si j'ai apprécié les 3 premières parties du roman, j'ai trouvé la 4ème fort mièvre et mielleuse. Dommage. Sinon, la lecture était excellente.

 

Un roman étrange, un roman qui me m'a pas laissée indifférente... Nuit mère de Kurt Vonnegut (ICI) est un roman dérangeant. Un roman rempli de faux-semblants qui me laisse un peu groggy et perplexe sur la nature Humaine (mais je l'étais déjà).

 

Marin Ledun est un auteur que j'avais découvert l'année dernière et dont je me faisais une joie de lire son dernier opus, surtout qu'on était en huis-clos... En douce (ICI) est un bon roman noir, plein de noirceur humaine, une critique de notre société, une vengeance... Mais niveau huis-clos, j'en ai connu des plus terribles.

 

Entrez dans l'univers de Freaks (monstres)... Amour monstre de Katherine Dunn (ICI) est un roman qu'il vaut mieux savourer avec de la bouteille pour en retirer toute sa quintessence car c'est un roman qui ne plaira pas à tout le monde. Une chose est sûre, on n'en ressort pas tout à fait indemne et il faut du temps pour que le sentiment de malaise s'estompe.

Un roman qui est en fait une nouvelle... Nous allons mourir ce soir de Gillian Flynn (ICI) est à lire absolument. Il est court, mais intense, il est bref, mais possède de la drôlerie, de l'humour noir, de la branlette et du mystèèèère !

Le petit dernier  de Michaël Mention m'a entrainé dans le trou du cul de l'Australie pour une aventure de malade ! Bienvenue à Cotton's Warwick (ICI) ? Tu parles ! Faut éviter ce village perdu, mais ne pas passer à côté du roman car il risque de vous surprendre un sacré coup !

 

Watership Down de Richard Adams (ICI) est un excellent roman d'aventure, une quête digne de celle d'Ulysse ou de la Communauté de l'Anneau, sauf qu'ici nos héros sont des lapins et pas des crétins ! Oui, des lapins ! Et je vous assure qu'on passe un excellent moment avec nos lapins et leur quête d'une nouvelle garenne.

 

Un petit porno, ça vous dit ? Non, Money Shot de Christa Faust (ICI) n'est pas porno, c'est juste que son héroïne est une ancienne star du porno. Nos maris doivent la connaître mieux que nous (mdr). C'est drôle, amusant, noir, sensuel, sexuel, violent à certains moments. Même si ce roman noir n'obtiendra jamais le Goncourt, on s’en branle puisque le but n’est pas là !

 

Pour notre LC Mensuelle, Stelphique et moi avions suivi une autre proposition d'Yvan : Résilience de Yannick Monget (ICI). En quelques mots : ce roman est une véritable bombe nucléaire et nous, des gros cons car nous avons cru les discours rassurant de nos politiciens, gournements, sur le fait que le nucléaire, c'était l'avenir et que tout était sous contrôle...

 

Au moment où j'écrivais ce Bilan Livresque (29/12), Cabossé de Benoît Philippon (ICI) n'était que en cours... Je vous en dirai plus une fois terminé de lire et que ma chronique aura été publiée. Vu ce que j'ai encore à publier, faudra attendre le 10 janvier au moins ! Mhouhahahaha.

 

 

Bilan Livresque Décembre 2016 :

  1. La prunelle de ses yeux : Ingrid Desjours [WRC]

  2. Nuit mère : Kurt Vonnegut

  3. En douce : Marin Ledun

  4. Amour monstre : Katherine Dunn

  5. Nous allons mourir ce soir : Gillian Flynn

  6. Bienvenue à Cotton's Warwick : Michaël Mention

  7. Watership Down : Richard Adams

  8. Money Shot : Christa Faust

  9. Résilience : Yannick Monget [LC avec Stelphique]

  10. Cabossé : Benoît Philippon

 

Bilan Livresque Bédés et Manga : 16 bédés et 1 manga

  1. Lanfeust Odyssey  - Tome 8 : Tseu-Hi la gardienne
  2. Fables – Tome 16 – Rose rouge : Willingham & Buckingham
  3. Fables - Tome 17 - Super Team : Willingham & Buckingham
  4. Fables – Tome 18 – L’Héritier du vent : Willingham & Buckingham
  5. Fables - Tome 19 - Au pays des jouets : Willingham & Buckingham
  6. Fables – Tome 20 – Blanche Neige : Willingham & Buckingham
  7. Fables – Tome 21 – Camelot : Willingham & Buckingham
  8. Tony Chu, détective cannibale - T4 - Flambé ! : Layman &Guillory
  9. Tony Chu, détective cannibale - T8 - Recettes de famille
  10. Tony Chu, détective cannibale - T9 - Tendre poulet
  11. Tony Chu, détective cannibale - T10 - Bouffer froid
  12. Les vieux fourneaux - T1 - Ceux qui restent : Lupano & Cauuet
  13. L'Étoile du désert - T1 : Marini & Desberg
  14. L'Étoile du désert - T2 : Marini & Desberg
  15. Elfes - T15 - Noir comme le sang : Hadrien, Popescu & Héban
  16. Les Quatre de Baker Street - T7 - L'affaire Moran : Dijan & Etien
  17. Peace Maker - Tome 2 : Ryoji Minagawa [MANGA]

 

 

Et alors, ce Bilan Livresque de Décembre, il dit quoi ??

 

Et bien, il dit qu'avec 10 romans au compteur, il est meilleur que le précédent (8) et niveau qualité, il n'a pas à rougir devant les autres mois, hormis un roman qui ne m'a pas botté...

 

Niveau Bandes Dessinées, ce n'est pas moins de 14 nouvelles lectures et 1 Manga.

 

Bon, faudra que je donne encore un gros coup de rein en décembre pour tenter de faire exploser mon Bilan Annuel de lectures (j'en suis à 124 romans lus pour le moment) et tenter de diminuer ma Terrible PÀL...

 

C'est pas gagné, je sais.

 

Pour commencer le mois j'avais la LC du Challenge British Mysteries et j'ai donc poursuivi la saga de l'inspecteur Ben Ross avec le tome 4 Un flair infaillible pour le crime de Ann Granger (ICI). Certes, ce n'est pas le roman de l'année, mais un peu de légèreté après une lecture sombre, ça ne fait jamais de mal.

 

Ensuite, pour faire plaisir à Yvan, j'ai entamé Le garçon de Marcus Malte (ICI) et là, clairement, on est dans le haut de gamme niveau écriture et émotions ressenties durant la lecture. Un coup de cœur de l'année qui restera gravé dans mes carnets et dans ma petite mémoire. Oh que j'aimerais ne jamais avoir lu ce roman afin de pouvoir le recommencer, vierge de tout savoir…

 

Difficile d'enchaîner sur un autre roman après avoir été bouleversée... Alors, j'ai attrapé Nos âmes la nuit de Kent Haruf (ICI) qui, je l'espérais, me ferait vibrer lui aussi. C'est chose faite !  Dans ces pages, il y a beaucoup de profondeur et de tendresse. De l'amour, de l'amitié et malheureusement, de l'incompréhension et de la jalousie.

 

Allez, un petit roman noir pour la suite ! J'attendais beaucoup du roman de Steve Weddle, Le bon fils (ICI) et j'en sors déçue, n'ayant même pas terminé tout le livre. Une sorte de roman choral assez difficile à appréhender suite à sa narration confuse. Dommage car les ingrédients étaient réunis pour en faire un tout grand.


Heureusement que j'ai mieux choisi ensuite car avec Le Sang du Monstre de Ali Land
(ICI), je suis entrée dans un thriller psychologique haut de gamme aussi. Une plongée dans un abîme sans fonds, noir, sombre, où l'on pourrait se perdre mais où on se délecte. Une lecture coup de cœur qui m'a fait monter le rythme cardiaque dans la zone rouge.


Attention, cette dystopie, ce roman de SF pourrait vous retourner les sangs et vous donner des sueurs froides !! L’Ange de l’abîme de Pierre Bordage [LC avec Stelphique] (ICI) est un roman dystopique mais hyper réaliste et qui fait froid dans le dos. Un roman qui m'a pris aux tripes, qui met un peu de temps à s'installer, mais une fois qu'il démarre, accroche-toi bien parce que tu vas t'en prendre plein la gueule et finir K.O

 

Dernier volet de la trilogie avec le procureur polonais Teodore Szacki avec La Rage de Zygmunt Miloszewski (ICI). Allait-il me faire vibrer autant que dans le tome 1 et le 2 ? Oui et non... Les atmosphères sont toujours bien détaillées, notre proc' est toujours avec son caractère de cochon mal luné, son enquête est extra, on est contente de le retrouver, on est triste de devoir le quitter, mais je suis restée sur ma faim avec le mot fin et cela a gâché tout le plaisir ressenti avant.

J'aime bien me faire peur et l'obscur Bouc Club (pardon, Book Club) auquel j'appartiens avait ressorti Les rats de James Herbert (ICI) comme lecture de novembre. Oh putain, j'ai eu la trouille devant ses énormes rats noirs et je pense que la plus petite souris m'aurait fait hurler de terreur si d'aventure (en aventure) elle avait pointé le bout de son nez.

 

Entre deux lectures, en mangeant, avant d'aller dormir, dès que j'ai 5 minutes devant moi, je m'amuse avec 200 drôles d'expressions érotiques d'

 

J'ai terminé le mois avec la LC du British Mysteries en lisant les enquêtes du généalogiste, Nigel Barnes, dans Code 1879 de Dan Waddel (ICI). Ambiances so british, retour dans le passé car les meurtres de 1879 refont surface, personnages bien typés, mystère, suspense, franchement, un excellent moment de lecture.

 

 

Bilan Livresque Mensuel Décembre : 10 romans

  1. Un flair infaillible pour le crime : Ann Granger
  2. Le garçon : Marcus Malte
  3. Nos âmes la nuit : Kent Haruf
  4. Le bon fils : Steve Weddle
  5. Le Sang du Monstre : Ali Land
  6. L’Ange de l’abîme : Pierre Bordage [LC avec Stelphique]
  7. La Rage : Zygmunt Miloszewski
  8. Les rats : James Herbert
  9. Code 1879 : Dan Waddel
  10. 200 drôles d'expressions érotiques :

 

Bilan Livresque Mensuel Décembre : 14 bédés et 1 manga

  1. Transmetropolitan – Année 3 - Tome 3 : Ellis Warren & Darick Robertson
  2. Transmetropolitan - Année Quatre - Tome 4 : Warren Ellis & Darick Robertson
  3. Tony Chu, détective cannibale - Tome 1 - Goût décès : John Layman & Rob Guillory
  4. Tony Chu, détective cannibale - Tome 2 - Un goût de Paradis
  5. Tony Chu, détective cannibale - Tome 3 - Croque mort 
  6. Tony Chu, détective cannibale - Tome 5 - Première Ligue
  7. Tony Chu, détective cannibale - Tome 6 - Space Cakes
  8. Tony Chu, détective cannibale - Tome 7 - Dégoûts et des douleurs
  9. Fables - Tome 13 - L'âge des ténèbres : Willingham & Buckingham
  10. Fables - Tome 14 - La grande alliance : Willingham & Buckingham
  11. Fables - Tome 15 - Les sorcières : Bill Willingham & Buckingham
  12. Les Aigles de Rome - Tome 5 : Marini
  13. Les naufragés d'Ythaq - Tome 13 : Arleston & Floch
  14. Nains - Tome 5 - Tiss du bouclier : Nicolas Jarry& Nicolas Demare
  15. Black Butler - Tome 22 : Yana Toboso [MANGA]

 

Bilan Séries et Films Décembre : 8 séries (22 épisodes vus) et 2 films

  1. Sherlock Holmes ("Шерлок Холмс") – La série qui ne donne pas envie de crier "Za vache zdorovie"
  2. Sherlock Holmes (série de 1968) avec Peter Cushing - Le chien des Baskerville
  3. Sherlock Holmes (série de 1968) avec Peter Cushing - Le mystère de la vallée Boscombe
  4. Vicious - Saison 1 - 7 épisodes
  5. Dans la brume électrique de Bertrand Tavernier
  6. Stricly Criminal de Scott Cooper

 

 

Ben oui, mon Bilan d'Octobre n'est pas terrible si on le compare à celui de Septembre car je n'ai lu que 8 romans (12 en septembre).

 

Même mon bilan bédés est minable : 5 nouveautés seulement... (22 en septembre).

 

Mais si la quantité de romans n'est pas au rendez-vous ce mois-ci, la Qualité y était et le nombres de pages aussi !

 

Tout d'abord, j'ai commencé le mois en douceur avec un polar feel-good Je l’ai fait pour toi de Laurent Scalese (ICI). Certes, ce n'est pas le futur Goncourt, mais on s'en fout parce qu'il fait du bien où il passe, ce roman policier d'un autre genre et son final est comme on en voudrait plus souvent.

 

Lui, je le voulais, et il n'a pas trainé sur ma PAL ! Une mort qui en vaut la peine de Donald Ray Pollock (ICI) est un roman d'une force incroyable qui, comme un ouragan, a tout dévasté dans mon cœur, ne laissant que des ruines pour mon plus grand plaisir de lectrice. Un roman qui se dévore d'un coup, le souffle court, tant il est bourré d'humour grinçant, de mots crus, de violence, le tout sur fond de misère humaine.

 

Tant qu'on y est, autant y rester ! Où ? Dans le roman noir, pardi ! Là où les lumières se perdent de David Joy (ICI) est l'exemple parfait d'un roman sombre où la lumière n'a pas son mot à dire. Un roman noir qui m'a pris aux tripes, qui est allé droit dans mon cœur, droit dans mon sternum, comme un coup de poing.

 

Mais qui a éteint la lumière dans ce roman ? L'heure de plomb de Bruce Holbert (ICI) où comment continuer de se complaire dans la misère noire ! Si je ne termine pas dépressive avec toutes ces lectures sombres, je ne le deviendrai jamais... Une belle fresque, une vraie saga, des personnages qui nous marquent, de la violence, la vie qui ne fait pas de cadeaux, un roman qui prend un peu trop son temps au début et puis nous emporte avec lui pour nous faire vivre des époques révolues.

 

Le moment que tout le monde attend, c'est la LC avec ma binômette Stelphique et nous avions choisi Charlie de Stephen King (ICI) pour coller à l’ambiance Halloween puisque ce roman étant estampillé "épouvante". Pas de bol, si Charlie est un roman agréable et possède des personnages que l'on aime d'emblée, il n'a rien d'un roman d'épouvante ! Pas mon roman préféré du King, mais un roman dont j'ai pris plaisir à découvrir.

 

Si vous cherchez un roman qui a de la profondeur, du suspense, des messages, de l'humour, de la tristesse, de l'écologie et qui vous emporte dans les immenses steppes mongoles où l'on aimerait chevaucher, les cheveux au vent, alors je vous conseille le dernier tome de la trilogie de Yeruldelgger : La mort nomade de Ian Manook (ICI). Un roman noir avec de l'humour et une critique sociétale que tu te prendras dans la gueule.

 

Un rendez-vous que je ne manque pas, depuis quelques années, c'est celui avec l'auteur anglais R.J Ellory qui, chaque année, n’emmène aux États-Unis mieux que personne. Il vient encore de me faire vibrer avec Un cœur sombre (ICI) où il met en scène un anti-héros : salaud, menteur, voleur, alcoolo, bouffeur de médocs, magouilleur et j'en passe. Une belle réussite.

 

Et puis, j'ai terminé le mois gaiement avec Aux origines de la pédérastie (petites et grandes histoires homosexuelles de l’antiquité) de Nicolas Carteret (ICI). On s'instruit tous les jours et sur tous les sujets, même les plus coquins !

 

Niveau bédés, j'ai découvert la série Transmetropolitan et je la kiffe ! J'ai poursuivi mon incursion dans le monde des Fables et j'ai hâte de lire toute la collection !

 

Niveau films, je me suis visionnée une série de 4 nanars imbuvables (voir mes chroniques qui cassent), une pièce de théâtre avec un Holmes un peu trop grimaçant, un vieux Dracula kitch au possible et un film qui n'arrive pas à la hauteur du livre dont il est tiré (Sombre vallée).

 

Bilan Livresque Mensuel Octobre : 8 romans

  1. Je l’ai fait pour toi : Laurent Scalese
  2. Une mort qui en vaut la peine : Donald Ray Pollock
  3. Là où les lumières se perdent : David Joy
  4. L'heure de plomb : Bruce Holbert 1/2
  5. Charlie : Stephen King [LC avec Stelphique] 1/2
  6. La mort nomade : Ian Manook
  7. Un cœur sombre : R.J Ellory
  8. Aux originies de la pédérastie : Nicolas Carteret

 

Bilan Livresque Mensuel Octobre : 5 bédés

  1. Fables – Tome 11 – Le bon prince : Bill Willingham & Mark Buckingham
  2. Fables – Tome 12 – La guerre des nerfs : Bill Willingham & Mark Buckingham
  3. Transmetropolitan - Année 1 - Le come-back du siècle : Ellis Warren & Darick Robertson
  4. Transmetropolitan – Année 2 : Ellis Warren & Darick Robertson
  5. Le pape terrible - Tome 2 - Jules II : Alejandro Jodorowsky & Theo Caneschi

 

Bilan Filmesque Mensuel Octobre : 6 films - 1 pièce de théâtre

  1. [Sherlock Holmes] Le Chien des Baskerville : Raymond Gérôme [Au théâtre ce soir - 1974]
  2. The Dark Valley – Sombre Vallée [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 23/52]
  3. [S. Holmes] Le chien des Baskerville [#LeFilmDeLaSemaine2016   – 24/52]
  4. [Sherlock Holmes] Le signe des quatre [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 25/52]
  5. [Sherlock Holmes] Crime en Bohême [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 26/52]
  6. [Sherlock Holmes] Le Vampire de Whitechapel – The Case of the Whitechapel Vampire [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 27/52]
  7. Le Cauchemar de Dracula - Horror of Dracula : Terence Fisher (1958) [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 28/52]

 

 

Et bien, ce mois de Septembre aura été plus que prolifique ! Tellement prolifique que j'ai augmenté mon objectif de livres à lire sur Goodreads, le fixant à 200, que je vais dépasser aussi.

 

12 romans, 26 bandes dessinées, 10 comics et 7 mangas lus rien que pour ces 30 jours (et oui, j'ai une vie !!).

 

Vous me direz "Pourquoi publier ton Bilan Livresque Mensuel ET ton Bilan du Mois Américain puisqu'ils portent sur le même mois ?? Tu aurais pu groupir."

 

Oui, mais non... mon Bilan Livresque est plus imposant que mon Bilan du Mois Américain puisque durant ce mois dédié au États-Unis j'ai tout de même lu deux romans anglais (hérésie ? Non, LC et WRC), sans oublier des mangas Japonais et des bédés de tout horizons.

 

Qui a dit que les westerns c'était de la merde ? Certains le sont, mais comme pour toute lecture, il faut savoir séparer l'excellent grain de l'ivraie et on peut faire confiance aux éditions Gallmeister pour nous proposer le haut de gamme, comme avec ici l'excellent Homesman de Glendon Swarthout (ICI) : 288 pages de bonheur brut, dur et sauvage. De la pépite.
 

Mon agenda n'étant pas à jour, j'ai failli louper la LC que je devais faire avec les filles du Challenge Bristish Mysteries et c'est donc volle gaz que j'ai lu Un assassinat de qualité de Ann Granger (ICI). Une chouette enquête, des personnages qu'on apprécie, bref, une série et une lecture plaisante où on ne se prend pas la tête.

 

Qui a dit que la littérature jeunesse n'était pas pour les adultes ? La preuve ici avec Les aventures de Huckleberry Finn de Mark Twain (ICI) qui n'est pas vraiment un romans pour les petit enfants. Le roman est assez sombre et il nous éclaire très bien sur les pensées qu'avaient les Sudistes à propos des Noirs et que certains ont toujours, hélas. On est loin du Huck Finn du dessin animé...

 

Tout les auteurs ne peuvent pas exceller dans l'art de la nouvelle... La Colline des potences de Dorothy Marie Johnson (ICI) est l'exemple parfait que certains y arrivent merveilleusement bien. Certes, on aura toujours un goût de trop peu, mais en quelques pages l'auteur arrive à nous donner une ambiance et de la profondeur. La preuve, une fois de plus, que le western ce n'est pas QUE des romans de gare.

 

Si les aventures de Huck étaient sombres, Les aventures de Tom Sawyer de Mark Twain (ICI) sont un peu plus joyeuses, bien que nous devions faire face aussi à un crime, au procès d'un innocent et à une mort atroce. De la littérature jeunesse qui ne fait pas de mal de lire à l'âge adulte car les philosophies de vie de Tom ne sont pas si irréalistes et encore moins fausses…

 

Pour la LC du mois avec ma binômette Stelphique, nous avions choisi Carnets Noirs du maître Stephen King (ICI), un de nos auteurs chouchous. J'ai lu un bon roman policier, passé un excellent moment, apprécié les personnages, mais je préfère le King dans son registre habituel.

 

Ambiance de fin du monde pour la lecture du WRC avec The end of the world - Running Club de Adrian J. Walker (ICI). Moins flippante que le black-out de Mark Elsberg, mais j'ai tout de même eu des sensations de claustrophobies durant les chapitres de la cave et je me suis dis que si ça devait m'arriver, je ne figurait pas au rayon des survivants !

 

Les frères Sisters de Patrick deWitt (ICI) sont deux drôles d'oiseaux... Une fois de plus, on se trouve dans le haut de gamme du western. Les dialogues ont de la profondeur, la plume de l'auteur fait mouche, fait sourire, est poétique, amusante et elle vous emporte au temps des ruées vers l'or et de la folie des hommes pour les pépites jaunes.

 

Trois grosses nouvelles font partie de Légendes d'automne de Jim Harrison (ICI) et c'est la dernière qui donne le titre général à l'ouvrage, c'est aussi, à mon sens, la plus belle. J'ai aimé la première, mais le peu de dialogues m'a fait un peu décrocher à la fin. La seconde, je l'ai passée. Trois récits, trois époques différentes, trois hommes que rien ne relie si ce n'est des destinées marquées par la solitude, les trahisons et l'envie de se venger.

 

Et allez encore un Western haut-de-gamme avec Des clairons dans l’après-midi de Ernest Haycox (ICI) qui après nous avoir conté la vie dans un fort non loin de la Frontière, nous avoir fait vivre avec ses personnages travaillés et handicapés de la vie, il va nous emmener durant la célèbre bataille de Little Big Horn. Magnifique !

 

Éprouvant, dur, sombre, sans lumière pour Rafael, derniers jours de Gregory Mcdonald (ICI). J'ai tremblé, j'ai souffert, j'ai été touchée par sa naïveté, par l'extrême misère des gens qui vivent avec Rafael près de la décharge. J'avais les larmes aux yeux à la fin. Dur mais beau. Beau mais dur.

 

Mais pourquoi n'aie-je pas plongé sur mes Picsou Magazine, moi ? Se pencher sur le Journal d'une fille de Harlem de Julius Horwitz (ICI) juste après Rafael, c'est suicidaire ! De nouveau une plongée dans l'extrême misère des habitants de Harlem dans les années 70. C'est sombre, horrible, déprimant, on a envie de hurler aussi. Mais ouf, une lueur d'espoir pour la narratrice. Poignant et touchant.

 

 

Bilan Livresque Mensuel Septembre : 12 romans

  1. Glendon Swarthout : Homesman
  2. Mark Twain : Les aventures de Huckleberry Finn
  3. Ann Granger : Un assassinat de qualité
  4. Mark Twain : Les aventures de Tom Sawyer
  5. Johnson Dorothy : Collines des potences
  6. Stephen King : Carnets Noirs [LC Stelphique] 1/2
  7. Adrian J. Walker : The end of the world - Running Club [WRC]
  8. Patrick deWitt : Les frères Sisters
  9. Jim Harrison : Légendes d’automne
  10. Ernest Haycox : Des clairons dans l'après-midi
  11. Gregory Mcdonald : Rafael, derniers jours
  12. Journal d'une fille de Harlem 1/2

 

 Bilan Livresque Mensuel Septembre : 26 bédés - 10 comics - 7 mangas

  1. Durango – T4 – Amos [BD]
  2. Durango - T5 - Sierra Sauvage [BD]
  3. Durango – T6 – Le destin d’un desperado [BD]
  4. Durango – T7 – Loneville [BD]
  5. Durango – T8 – Une raison pour mourir [BD]
  6. Durango – T9 – L’or de Duncan [BD]
  7. Durango – T10 – La proie des chacals [BD]
  8. Lucky Luke – T13 – Le juge [BD]
  9. Lucky Luke – T16 – En remontant le Mississippi [BD]
  10. Lucky Luke – T18 – À l’ombre des derricks [BD]
  11. Lucky Luke - T21 - Les collines noires [BD]
  12. Lucky Luke – T22 – Les Dalton dans le blizzard [BD]
  13. Lucky Luke – T25 – La ville fantôme [BD]
  14. Lucky Luke – T26 – Les Dalton se rachètent [BD]
  15. Ekhö monde miroir – T3 – Hollywood Boulevard [BD]
  16. Pinkerton – T2 – Dossier Abraham Lincoln – 1861 [BD]
  17. Pinkerton - T4 - Dossier Allan Pinkerton 1884 [BD]
  18. Dossier Tueurs En SérieT1 – Zodiac Killer [BD]
  19. Art Spiegelman : Maus – Intégrale [BD]
  20. DownUnder T1 L'homme de Kenzie's River [BD]
  21. DownUnder T2 Poussières de rêve [BD]
  22. DownUnder T3 Terra Nullius [BD]
  23. Oracle – T5 La Veuve [BD]
  24. Oracle – T6 Le Supplicié [BD]
  25. Oracle – T7 Le Clairvoyant [BD]
  26. Le pape terrible T1 Della Rovere [BD]
  27. FablesT1 – Légendes en exil [COMICS]
  28. FablesT2 – La ferme des animaux [COMICS]
  29. FablesT3 – Romance [COMICS]
  30. FablesT4 – Le dernier bastion [COMICS]
  31. Fables - T5 - La marche des soldats de bois [COMICS]
  32. Fables - T6 - Cruelles saisons [COMICS]
  33. Fables – T7 – Les royaumes [COMICS]
  34. Fables – T8 – Les mille et une nuits (et jours) [COMICS]
  35. Fables – T9 – Les Loups [COMICS]
  36. Fables T10 Les fils de l'empire [COMICS]
  37. Ryoji Minagawa : Peace Maker – Tome 1 [MANGA]
  38. Louisa May Alcott : Les quatre filles du Dr March [MANGA]
  39. Detective Conan Tome 20 [MANGA]
  40. Detective Conan Tome 23 [MANGA]
  41. One Piece Tome 11 [MANGA]
  42. One Piece Tome 12 [MANGA]
  43. One Piece Tome 13 [MANGA]

 

Que nous a réservé août ? Pas très chouette niveau températures, hormis sur la fin avec des canicules...

 

Et niveau lectures ? Plus prolifiques en mangas et bédés qu'en roman !

 

7 romans lus, mon pire score de l'année !! Mais niveau mangas, ce fut 19 titres et en bédés, 10.

 

Puisqu'il n'y a pas de quoi pavoiser, je vais vous donner mes lectures...

 

Pour bien commencer le mois, j'avais sorti de nouveau un roman participant à la Coupe d'Europe des Livres en la personne de Sombre vallée de Thomas Willmann, qui, comme son titre l'indique, est sombre de chez sombre ! C'est lent, poétique, avec de la psychologie dans les personnages et dans l'analyse de la position de Greider, à la fin, sans oublier de la rédemption. On frémit de ce qui pourrait nous attendre au détour de l'une comme au détour des forêts sombres et couvertes de neige de ce coin perdu où il ne fait pas bon y échouer.

 

Autre participant de la Coupe du Monde des Livres, c'est Bondrée d'Andrée A. Michaud que j'avais acheté à la Foire du Livre de Bruxelles en 2015 ! Un roman prenant, une enquête qui ne sera pas facile, remplie de douleur, de questions, de suspicions, de vieilles légendes et de regards en biais. Le tout sur fond d'une époque révolue qu'était l'été 1967 que je viens de vivre par procuration en lisant ce roman.

 

"Les initiés" de Thomas Bronnec aura une fiche un de ces quatre matins, mais des circonstances indépendantes de ma volonté ont fait que je n'ai pas terminé ce roman...

 

Pour la LC du mois, nous avions fait confiance à la proposition non cochonne d'Yvan et ouvert L'Évangile du serpent – Les Prophéties I de Pierre Bordage [LC avec Stelphique]. Un roman coup de poing dans le plexus, même si on savait déjà ce qui est dit, voir que d'autres ont compris, ça fait du bien. Un roman écrit avec une plume cynique, amère, une critique bien sentie de notre société et de notre mode de pensées, d'actions, sur nos peurs, le tout sans donner de leçon.

 

Chouette, on a enfin eu droit à la version traduite correctement, alors, j'ai pris le temps de redécouvrir mon vieux "1275 âmes" non caviardé et renommé Pottsville, 1280 habitants du grand Jim Thompson. Décapant ! Hilarant ! Un roman bien noir et cynique, où l'on rit (jaune) très souvent… Un régal en version intégrale.

 

Un roman que je conseillerais à ceux ou celles qui voudraient découvrir les romans noirs en commençant par un qui est noir comme un café serré mais jubilatoire de par ses dialogues et ses situations cocasses.

 

Un roman noir où les cadavres se ramasse à la pelle, où le racisme est roi puisque nous sommes dans le Sud, où le shérif est un feignant de premier ordre, passant son temps à manger, à faire des siestes, à ne pas trop en faire sauf quand il honore ses maîtresses. Bref, il est amoral et possède tous les vices.

 

Voilà donc un roman qui n'a sans doute pas usurpé son titre de "le chef-d'œuvre de Trevanian". Je veux parler bien entendu de Shibumi qui m'a fait voyager entre différentes époques et différents pays. C'est un habile mélange entre le roman d’espionnage et une critique acerbe de l’Amérique, tout en se  baladant de Washington au Pays basque en passant par la Chine et le Japon d'avant et d'après guerre.

 

Un excellent roman noir rural (même si je n'ai pas retrouvé les émotions de "Rural Noir") car ici, impossible de m'identifier avec l'un ou l'autre personnage dans Le verger de marbre d'Alex Taylor. C'est puissant et ça ne se boit pas au petit-déjeuner car ce genre de petit noir, il arrache !

 

Bilan Mensuel Livresque Août : 7 romans

  1. Sombre vallée : Thomas Willmann
  2. Bondrée : Andrée A. Michaud
  3. Les initiés : Thomas Bronnec
  4. Évangile du serpent – Les Prophéties I : Pierre Bordage [LC avec Stelphique]
  5. Pottsville, 1280 habitants : Jim Thompson
  6. Shibumi : Trevanian
  7. Le verger de marbre : Alex Taylor

Bilan Livresque Mensuel Août : 19 mangas

  1. Détective Conan - Tome 1 : Gosho Aoyama
  2. Détective Conan - Tome 3 : Gosho Aoyama
  3. Détective Conan - Tome 4 : Gosho Aoyama
  4. Détective Conan - Tome 5 : Gosho Aoyama
  5. Détective Conan - Tome 14 : Gosho Aoyama
  6. Détective Conan - Tome 15 : Gosho Aoyama
  7. Détective Conan - Tome 16 : Gosho Aoyama
  8. One Piece – Tome 1 : Eiichiro Oda
  9. One Piece – Tome 2 : Eiichiro Oda
  10. One Piece – Tome 3 : Eiichiro Oda
  11. One Piece – Tome 4 : Eiichiro Oda
  12. One Piece – Tome 5 : Eiichiro Oda
  13. One Piece – Tome 6 : Eiichiro Oda
  14. One Piece – Tome 7 : Eiichiro Oda
  15. One Piece – Tome 8 : Eiichiro Oda
  16. One Piece – Tome 9 : Eiichiro Oda
  17. One Piece – Tome 10 : Eiichiro Oda
  18. One Piece – Tome 11 : Eiichiro Oda
  19. Capitaine Albator – Dimension Voyage – T2 : Reiji Matsumoto

Bilan Livresque Mensuel Août : 10 bédés

  1. Les archives secrètes de Sherlock Holmes – Retour à Baskerville Hall : Chanoinat & Marniquet
  2. Sept nains : Wilfrid Lupano & Roberto Ali
  3. Moi, René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag II B : Jacques Tardi
  4. Moi, René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag II B – T2 – Mon retour en France : Jacques Tardi
  5. De Cape et de Crocs – Intégrales 2 – Actes III à IV : Alain Ayroles & Jean-Luc Masbou
  6. De Cape et de Crocs – Intégrales 3 – Actes V à VI : Alain Ayroles & Jean-Luc Masbou
  7. De Cape et de Crocs – Intégrales 4 – Actes VII à VIII : Alain Ayroles & Jean-Luc Masbou
  8. De Cape et de Crocs – Intégrales 5 – Actes IX à X : Alain Ayroles & Jean-Luc Masbou
  9. De cape et de crocs - Tome 11 : Vingt mois avant : Alain Ayroles & Jean-Luc Masbou
  10. Le Petit Spirou - Tome 8 : T'as qu'à t'retenir : Tome & Janry

 

 

Quoi de neuf docteur pour le Mois de Juillet ?? 9 livres ! De lus ou de pris dans les hanches ? (mdr)

— Les deux !

— Aie, sur la balance, ça fait mal, dans la PAL, même pas mal !

 

Parce que j'ai déjà fait mieux quand même que 8 romans, même si j'avais un pavé de 636 pages (Solomon Gursky) et que j'ai mis une semaine à le lire tant il était passionnant (ironie) et un autre de 552 pages (La liste des sept) qui m'a fait chier au possible, mais qui se lisait vite, contrairement à l'autre.

 

En comptant la petite connerie lue sur le Fantôme de Mitre Square, j'en serais à 9 mais vu qu'il était tout fin, tout fin, je ne le compte pas officiellement.

 

Niveau bédés, ce fut 5 relectures et 3 nouveautés ce mois-ci = 8 bédés. Les chroniques sont en cours... Si j'en fait une pour toutes.

 

Je l'avais mis dans mon équipe de la Coupe d'Europe des Livres et j'ai eu bien raison parce que La terre des Wilson de Lionel Salaün. Un roman court, extrêmement bon, mais j'aurais aimé plus de pages... Jamais contente ! Un roman aussi noir que le pétrole qu'on extrayait de certaines terres et qui, en peu de pages, esquisse un portrait peu flatteur des années 30 et d'une partie de ses conséquences.

 

Dans mon équipe, je n'avais choisi des bras cassé et je le prouve une fois de plus avec Bull Mountain de Brian Panowich qui est un roman noir sombre, dur, implacable, prenant et lorsqu'on le termine, on a l'impression de reprendre son souffle. Une saga familiale qui a tout d'un univers impitoyable… Une vraie pépite noire comme j'aime en lire.

 

Sur une proposition de Ju Lit Les Mots, nous avions fait un triumvirat pour une LC et sorti un roman qui prenait la poussière et ma foi, La liste des sept de Mark Frost [LC avec Stelphique et Ju Lit Les Mots] aurait pu encore continuer de prendre les poussières !! Un roman qui viole viole le canon holmésien et qui lui fait un laid enfant ! On oublie ce roman et on l'utilise pour caler des meubles.

 

Comme je le disais, Le fantôme de Mitre Square – Annexe au livre "Jack l’Éventreur, le secret de Mary Jane K" de Philippe R. Welté ne comporte pas beaucoup de pages et il a réussi à me faire soupirer avec ses histoires de fantômes capillotractées ! On oublie aussi !

 

De nouveau un roman sélectionné pour la Coupe d'Europe des Livres mais il ne m'a pas donné tout le plaisir que j'espérais. Certes, Sécessions de Olivier Sebban dresse une belle fresque de l'Amérique durant une période allant de 1842 à 1862 mais je n'ai ressenti aucune empathie pour les personnages. Un roman exigeant qui plaira sans nul doute aux amateurs de littérature un peu pointue.

 

Un vieux copain, ce Ned Crabb et si son Meurtres à Willow Pond est moins poilant que son "La bouffe est Chouette à Fatchakulla" il n'en porte pas moins l'empreinte de sa plume assez spéciale. Ses personnages sont typés, il prend le temps de nous décrire le tout avant de nous plonger dans ce petit huis-clos dont la fin est assez tumultueuse. Pour moi, un excellent moment de lecture avec de l'humour et des rebondissements, le tout dans un cadre merveilleux.

 

Quand les flics veulent un coupable à tout prix et que la justice cafouille, ça donne un roman qui fout la trouille ! Arrêtez-moi là ! de Iain Levison est ce roman qui vous fait suer froid en pensant que ça pourrait vous arriver et que ça est arrivé à d'autre... Une lecture prenante, lourde, donnant l'impression que la lumière ne va jamais se rallumer. Et dire qu'il ne reste même plus l'espoir quand noir c'est noir.

 

Dans le cadre d'une nouveauté dans mon blog ainsi que dans ceux de Stelphique et de Nathalie, nous avons développé un nouveau concept de LC et c'est avec Serre-moi fort de Claire favan [WRC – Chronique d’une autopsie littéraire annoncée] que nous avons inauguré notre Women's Reading Club.

 

Il était mon numéro 1 dans ma Coupe d'Europe des Livres et j'en ressort déçue de ce pavé de 636 pages qu'est Solomon Gursky de Mordecaï Richler. Non, tout n'est pas à jeter, j'ai apprécié le plus les passages sur Solomon, justement et sur son grand-père, Ephraïm et j'aurais aimé en apprendre encore plus sur eux, ne suivre qu'eux et la famille Gursky. Hélas, il y a tous les passages avec Moses Berger qui eux, m'ont endormi.

 

Bilan Livresque Juillet : 9 romans

  1. La terre des Wilson : Lionel Salaün
  2. Bull Mountain : Brian Panowich
  3. La liste des sept : Mark Frost [LC avec Stelphique et Ju Lit Les Mots]
  4. Le fantôme de Mitre Square – Annexe au livre "Jack l’Éventreur, le secret de Mary Jane K" : Philippe R. Welté
  5. Sécessions : Olivier Sebban
  6. Serre-moi fort : Claire Favan [WRC]
  7. Meurtres à Willow Pond : Ned Crabb
  8. Arrêtez-moi là ! : Iain Levison
  9. Solomon Gursky : Mordecaï Richler

 

Niveau Bédés : 8 lues (5 relectures et 3 nouveautés)

  1. Sherlock Holmes – T2 – La folie du colonel Warburton : Croquet & Bonte (46 pages)
  2. Sherlock Holmes – T3 – L’ombre de Menephta : Croquet & Bonte (46 pages)
  3. Sherlock Holmes – T4 – Le Secret de l’île d’Uffa : Croquet & Bonte (50 pages)
  4. Sherlock – Tome 1 – Révélation : Convard & Le Hir (47 pages)
  5. Sherlock – Tome 2 – Les coquelicots du Penjab : Convard & Le Hir (47 pages)
  6. Nains - Tome 3 - Aral du Temple : Jarry et Deplano 
  7. Nains - Tome 4 - Oösram des Errants : Jarry et Bordier
  8. Elfes - Tome 14 - Le jugement de la fosse : Corbeyran et Vukic

Le Mois de Juin est mon mois préféré pour plusieurs raisons : on entre dans les jours les plus longs, le temps est meilleur (sauf cette année), ce sont mes vacances annuelles (5 semaines en tout), mes 3 semaines de vacances dans le Sud de la France et le Mois Anglais !

 

Dans les 51 billets que j'ai pondu pour le Mois Anglais, il y avait 13 romans (12 effectifs, un toujours en cours), 6 nouveaux Mangas et 1 bédé holmésienne.

 

Ok, j'ai pas chômé, les gars ! Maintenant, faut aller bosser mardi et là, ça va être dur, dur, dur ! Mais j'aurais quelques trucs nouveaux pour vous en juillet... ou en août, on ne sait jamais, le temps passe si vite...

 

Un petit manga pour bien commencer le Mois Anglais avec la suite des aventures de nos amis aux prises avec des loups-garous... Black Butler – Tome 21 de Yana Toboso tient ses promesses et on n'a pas le temps de souffler... J'aime le côté fantastique de ce manga mais où le rationnel a aussi sa place.

 

Des retrouvailles avec un vieil ami et dandy Oscar Wilde qui va m'entrainer, en compagnie du docteur Arthur Conan Doyle à Rome pour un pétillant Oscar Wilde et les crimes du Vatican de Gyles Brandreth. Une bouffée d'air frais, un plaisir de lecture une fois de plus et mon seul regret est que je n'ai plus qu'un tome à lire dans cette série.

 

Chouette, la fin du diptyque avec Sherlock Holmes et les voyageurs du temps – T2 de Cordurié & Laci. Le second tome était mieux que le premier, je trouve, mais il faut aimer Sherlock Holmes à la sauce fantastique tout de même.

 

Que se passait-il à Londres durant la Seconde Guerre Mondiale ? Vous le saurez vous aussi en lisant Black-Out de John Lawton. Un enquête difficile, des preuves qui n'arrivent pas à la pelle, malgré le côté Holmes du légiste, de l'humour, du sexe, des morts, une plume qui nous entraine au fil des pages et, hélas, quelques longueurs à un moment donné. Pas au point de gâcher la lecture, mais il y avait moyen de passer outre, je pense.

 

La découverte des crimes de Jack The Ripper (Hell Blade – Tome 1 de Je-Tae Yoo) revus en manga était alléchant, hélas, si le premier tome tenait la route, après, on est s'est vachement égaré et au final, ben je les ai terminé tous les 5 mitigée. Un bon postulat de départ, un égarement ensuite, des questions sans réponse et un passé de Holmes esquissé mais pas terminé.

 

Acheté en février 2015 à la foire du livre de Bruxelles, il prenait un peu trop les poussières à mon goût et c'est dommage parce que le design de la couverture et la tranche en doré est du plus joli effet... Voilà pourquoi j'ai sorti Une étude en soie de Emma Jane Holloway. Si le début est un peu lent et que 100 pages de moins auraient boosté le suspense, cette enquête se lit toute seule.

 

Des retrouvailles avec le sergent sans nom de la Section A14 pour cette enquête qui est en fait sa première. Il est mort les yeux ouverts de Robin Cook est un concentré de noir !

 

Un Mois Anglais sans Sherlock Holmes est une hérésie, heureusement que cette auteure a pensé à moi en écrivant Le diable de la Tamise (Annelie Wendeberg) qui met en scène le Dr Anton Kronberg, bactériologiste et... Holmes ! Une histoire bien menée qui oscille entre l'enquête policière et l'enquête médicale.

 

On s'est faite peur, Stelphique et moi, pour notre LC du mois en ouvrant Derniers Jours de Adam Nevil. J'ai eu peur et j'ai adoré me faire peur avec ce roman qui m'a emmené à Londres, en Normandie et dans le le désert de Sonora en Arizona. Trois pays et des tournages qui m'ont fait flipper.

 

Jack The Ripper est toujours de la partie pour le Mois Anglais et on m'avait soumis à la tentation avec Je suis le sang de Ludovic Lamarque. Bram Stoker enquêtant sur les crimes de l'Éventreur, qui le rencontre, qui est obligé d'écrire sur lui et qui nous montre les prémices de Dracula... Mmmm, un régal.

 

Oh, encore une autre théorie sur les meurtres de 1888, une théorie qui se base sur les témoignages des personnes qui disaient avoir parlé ou vu Mary Jane Kelly le matin du 9 novembre alors que d'après le légiste, elle était déjà morte. Philippe R Welté ne s'en sort pas si mal avec sa théorie dans son Jack l’Éventreur, le secret de Mary Jane Kelly même si le coup du fantôme est le truc de trop. Sinon, pourquoi pas ? Je l'ai lu comme un roman fiction...

 

Là, j'ai touché le fond de la piscine (sans pull bleu marine) avec le coup du châle qui aurait pu appartenir à Catherine Eddowes, une des victime de l'Éventreur, châle qui n'est pas repris dans le procès-verbal de ses possessions... Un nom pour l’Éventreur de Russel Edwards pourrait être juste avec l'identité du tueur de Whitechapel, Kominski étant plausible, mais les tests ADN et tout le reste qu'il déblatère, non, je dis non, un peu trop capillotracté à mon goût.

 

Un roman sur des types qui plantent des piquets pour construire une clôture ? Ça existe ? Oui, je vous jure que je n'ai pas lu un catalogue de "Comment réaliser une clôture à forte tension pour vos bêtes à poils". Retenir les bêtes de Magnus Mills vaut pour son humour noir, ses personnages désespérés, sauf quand ils vont au pub... De plus, il est court et se lit très vite.

 

Dans le cadre de mes journées de vacances "Un roman par jour, en forme toujours" j'ai bouffé La chambre des âmes de Franck Tallis assise sur une pierre, les pieds dans l'eau et j'ai terminé le roman au soir, à la piscine. Un roman étonnant, dont le final est... un peu comme dans un autre livre bien connu. J’ai apprécié le roman dont la fin divisera les lecteurs en ceux qui la trouvent super et d’autres trop facile ou déjà vue dans ses grandes lignes.

 

Encore un livre que j'ai lu assise au soleil, les pieds dans de l'eau glacée d'une rivière sauvage et que j'ai terminé au soir, avec un café sur la terrasse ensoleillée... Des retrouvailles avec Lizzie Martin et Ben Ross pour La curiosité est un péché mortel de Ann Granger. Il y a plus de rythme que dans le premier, mais moins de recherche et de déductions de la part de Lizzie Martin lorsqu'elle cherche qui a poignardé l'homme dans le jardin.

 

Petite incursion dans un policier fantastique avec Le livre des âmes de James Oswald. J'ai fait la connaissance de l'inspecteur Tony McLean et de ses acolytes policiers, à Édimbourg. Les personnages apportent beaucoup de sel à ce roman qui flirte avec le fantastique...

 

Niveau relectures bédés, j'ai relu toute la collection des BDétectives éditée par Lefrancq dans les années 90 et je me suis de nouveau fait mal avec des dessins mal fichus, des Sherlock Holmes aux épaules de débardeur, portant non stop son macfarlane et son deerstalker et des scénarios qui lorgnent trop sur le fantastique et les explications jetées à la fin du récit et qui n'expliquent pas tout.

 

Bilan Livresque Juin : 13 romans

  1. Oscar Wilde et les crimes du Vatican : Gyles Brandreth
  2. Black-Out : Lawton
  3. Une étude en soie : Emma Jane Holloway
  4. Il est mort les yeux ouverts : Robin Cook
  5. Le diable de la Tamise : Annelie Wendeberg
  6. Derniers Jours : Adam Nevill [LC avec Stelphique]
  7. Je suis le sang : Ludovic Lamarque
  8. Jack l’Éventreur, le secret de Mary Jane Kelly : PR Welté
  9. Un nom pour l’Éventreur : Russel Edwards
  10. Retenir les bêtes : Magnus Mills
  11. La chambre des âmes : Franck Tallis
  12. La curiosité est un péché mortel : Ann Granger
  13. Le livre des âmes : James Oswald

 

Bilan Livresque Juin : 6 Mangas, 1 comics (relecture)

  1. Black Butler – Tome 21 : Yana Toboso [MANGA]
  2. Hell Blade – Tome 1 : Je-Tae Yoo [MANGA]
  3. Hell Blade – Tome 2 : Je-tae Yoo [MANGA]
  4. Hell Blade – Tome 3 : Je-tae Yoo [MANGA]
  5. Hell Blade – Tome 4 : Je-tae Yoo [MANGA]
  6. Hell Blade – Tome 5 : Je-tae Yoo [MANGA]
  7. Sherlock Holmes – Tome 1 : Moore & Reppion [COMICS]

Bilan Livresque Juin : 9 bédés (1 nouvelle, 8 relecture)

  1. Sherlock Holmes et les voyageurs du temps – T2 : Cordurié & Laci
  2. Tif et Tondu – Tome 16 – L’ombre sans corps : Tillieux & Will
  3. Sherlock Holmes - T1 - La sangsue rouge : Duchâteau & Clair 
  4. Sherlock Holmes - T2 - Le Chien des Baskerville : Duchâteau & Stibane 
  5. Sherlock Holmes – T3 – La béquille d’aluminium : Duchâteau & Clair 
  6. Sherlock Holmes – T4 – Jack l’Éventreur : Duchâteau & Stibane 
  7. Sherlock Holmes – T5 – La bande moucheté : Duchâteau & Stibane 
  8. Sherlock Holmes – T6 – Le rat géant du Sumatra : Duchâteau & Di Sano
  9. Sherlock Holmes – T7 – L’étoile sanglante : JP Croquet & Bonte 

 

Quoi de neuf, docteur, en Mai ? J'ai fait ce qu'il me plait... Pas français, mais c'est pour la rime.

 

Oui, en Mai, j'ai beaucoup cavalé, au sens propre du terme et de ce fait, j'ai moins lu...

 

Résultat des courses ? Pas terrible ! 8 livres lus et un entamé (Oscar Wilde et les crimes du Vatican).

 

Le mois a commencé avec une grosse déception pour Ce qui n’est pas écrit de Rafael Reig (ICI). C'est poisseux et indigeste, ce roman qui n'a rien à voir avec la publicité qu'on lui faisait. Sauf si l'encart concernait un autre livre… Mon Mois Espagnol commençait bien !

 

Heureusement qu'après il y a eu la LC du mois qui fut excellente avec le terrible Black-Out – Demain il sera trop tard de Marc Elsberg [LC avec Stelphique] (ICI) qui m'a fait trembler tant il est réaliste.

 

Au menu des découvertes, il a eu le très bon Tatouage de Manuel Vázquez Montalbán (ICI) où j'ai fait la connaissance de son détective amateur de bonne chaire, Pepe Carvalho.

 

Pour continuer sur la lancée, on est monté beaucoup plus haut dans les émotions avec le magnifique Landfall de Ellen Urbani (ICI) qui est un coup de cœur monumental ! Un grand roman rempli d'émotions qui restera dans ma mémoire et intégrera mes Coups de Cœur de l'année et de ma vie.

 

Voilà déjà longtemps qu'il patientait dans ma PAL et que plusieurs membres de Babelio me l'avaient recommandé chaudement. Le dernier baiser de James Crumley (ICI) est un roman où rien n'est simple, où rien n'est comme vous le pensez, quant au final, il est magistral. Et son détective, Chauncey Wayne Sughrue, est hors-norme.

 

Direction le Costa Rica avec Été rouge de Daniel Quiròs (ICI). Un roman qui a le cul entre deux chaises : policier et roman noir, empruntant aux deux. Ni trop long, ni trop court, avec des personnages bien sympathiques, ni tout blanc, ni tout noir et qui nous fait découvrir un pays que nous ne connaissons que peu ou pas du tout.

 

J'aime voyager alors j'ai pris un billet pour la Grèce des années 10 et je me suis baladée dans le quartier de Psychiko, là où eu lieu un meurtre. Paul Nirvanas (ICI) aurait pu l'écrire de nos jours tant son roman parle d'un problème que nous connaissons tous : les gens prêt à tout pour obtenir leur quart d’heure de célébrité. Caustique, jubilatoire, satirique, ironique.

 

Autre moment de grâce durant ma lecture avec le dernier-né de Hervé Commère, Ce qu’il nous faut, c’est un mort (ICI). L’auteur nous conte ici une formidable histoire, une histoire qui a débuté après la Première Guerre Mondiale, une histoire de société sur un siècle, une histoire qu prends aux tripes, une histoire qui nous emporte, une histoire qui nous marque, une histoire qu’on dévore tout en la savourant.

 

Je dois absolument me rattraper en Juin pour le Mois Anglais !

 

Bilan Livresque Mai : 8 romans

  1. Ce qui n’est pas écrit : Rafael Reig
  2. Black-Out – Demain il sera trop tard : Marc Elsberg [LC avec Stelphique]
  3. Tatouage : Manuel Vázquez Montalbán
  4. Landfall : Ellen Urbani
  5. Le dernier baiser : James Crumley
  6. Été rouge : Daniel Quiròs
  7. Psychiko : Paul Nirvanas
  8. Ce qu’il nous faut, c’est un mort : Hervé Commère

 

4 films chroniqués :

  1. Les Rebelles de la forêt : Kumble [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 16/52]
  2. Zootopie : Howard et Moore [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 17/52]
  3. Batman vs. Superman – Dawn of Justice [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 18/52]
  4. The Revenant : Iñárritu [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 19/52]

 

 

Alors, en Avril, me suis-je découverte d'un fil ? Non, hormis quelques jours avec du soleil où je me suis posée un peu, tout le reste du mois fut rempli de tas de choses à faire.

 

Voilà pourquoi je me félicite avec un bilan livresque de 13 romans, 1 manga et même pas une seule bédé à l'horizon ! Et certains romans étaient comme l’œuvre de Tolstoï : Guère épais !

 

Oui, un mois surchargé, avec aucun week-end pour moi (juste 1) pour cause de travail avec mon canasson, avec juste une semaine à la maison pour incapacité de travail et qui m'a permise de lire un peu et de rattraper les chroniques de films en sacré retard et d'en avancer certaines autres...

 

Je ne pouvais pas faire mieux que ça (même pas eu le temps d'aller louer des bédés à la biblio !!) car une fois ailleurs que dans ma maison, je ne sais pas avoir la concentration voulue pour lire.

 

Bref, le temps manquait et pour lire plus, il aurait fallu que je fasse l'impasse sur les articles de mes potos blogueurs et que je réponde à leurs commentaires le mois suivant...

 

Bon, un roman qui illustrait bien mon futur mois en devenir : Surtensions de Olivier Norek (ICI). Un cran en-dessous de son prédécesseur, Territoires et puis, beaucoup de chagrin en tournant la dernière page…

 

Moi qui aime les chevaux et les débourrage en douceur, La Quête de Wynne de Gwyn Aaron (ICI) ne pouvait que tomber dans mes mains ! Des chevaux, une guerre en Irak, des soldats américains et une étrange quête... Sans être un récit qui se dévore, il se mange tout seul, mais faut mastiquer pour bien digérer le tout.

 

Petite bulle d'oxygène dans ma vie de lectrice et pièce qui devait intégrer ma collection, Sherlock Holmes et associés – Tome 2 – Le jeu des illusions de Michael Citrin & Tracy Mack (ICI) fut difficile à trouver mais facile à lire. Certes, c'est de la littérature jeunesse, c'est assez simple niveau écriture et scénario, pourtant, j'ai passé des bons moments détente lors de ma lecture. À lire pour un moment de détente.

 

Un vieux fantasme de jeunesse qu'il fut et qu'il est toujours ! Alors je ne pouvais pas passer outre de sa version Manga. Capitaine Albator – Tome 1 – Dimension voyage de Leiji Matsumoto & Kouiti Shimaboshi (ICI) est la série animée mise en manga et j'ai adoré les tons noirs. Un manga avec de l'action, de l'Aventure, du mystère, des meurtres et un capitaine de l'espace avec un charisme fou même si l'homme est froid, distant, taiseux et toussa toussa.

 

Pour la LC du mois ET le challenge féérique chez ma binôme, nous avions choisi American Fays de Anne Fakhouri & Xavier Dollo [LC avec Stelphique] (ICI). Une belle découverte, avec un scénario intéressant, des personnages super, un final animé mais un peu longuet avec trop de rebondissements vaudevillesques.

 

Nouvelle bouffé d'oxygène avec ce petit roman jeunesse, la suite de l'autre... Sherlock Holmes et associés – Tome 3 – À la recherche de Watson de Michael Citrin & Tracy Mack (ICI). Une écriture assez simple, des ficelles assez grosses, mais du mystère, deux enquêtes, des trahisons, des quêtes de soi et du père ainsi qu'une certain recherche d'amour paternel et de reconnaissance.

 

Un livre que j'avais du mal à trouver, mais que j'ai fini par commander sur un site pas catho niveau droit du personnel, Jack l'Éventreur - Le secret de Mary Jane Kelly de Philippe R. Welté est lu mais pas encore chroniqué parce que j'ai assez bien de matière intéressante que je dois surligner. En dévoilant une piste jusque lors jamais explorée, Philippe R.Welté aboutit à une hypothèse à mille lieues de toutes les précédentes.

 

En tout cas, il est mieux que son annexe Le fantôme de Mitre Square: Annexe au livre "Jack l'Éventreur, le secret de Mary Jane K" du même auteur. Lui, je ne le commente même pas !

 

Petit traité de la fauche de Jim Nisbet (ICI) est un petit roman noir qui prend de la saveur au fur et à mesure que l'on vide la tasse, et, bien que j'en ai bu des plus corsés que cela, il avait tout de même un bon goût de caféine.

 

Un récit qui se passe dans le grand Nord, au Finnmark, pour Soleil de nuit de Jo Nesbø (ICI) et que j'ai kiffé à donf ! Une histoire passionnante, en quelques 224 pages et bien que le scénario n'ait rien d'original, le tout était bien présenté et j'ai dévoré la chose.

 

Pour ma première participation à Masse Critique chez Babelio, j'ai été gâtée avec Les maraudeurs de Tom Cooper (ICI). Un roman noir qui se lit tout seul, des personnages bien façonnés, distincts, une plume cynique, des descriptions superbes, une atmosphère de bayou, des dialogues avec de l'humour, de la violence, des psychopathes de haut-vol et un final qui m'a fait monter l'adrénaline. De la toute bonne came...

 

Un classique américain avec Demande à la poussière de John Fante (ICI) dont la lecture ne m'a pas emballé, hélas.

 

Gravesend de William Boyle (ICI) n'est pas que le numéro 1000 chez Rivages & Payot, c'est aussi un quartier de Brooklyn pauvre peuplé de Russes et d'Italiens. Si ma chronique n'est pas encore écrite, je dois vous dire que ce roman est parti dans un sens inattendu ! Là, ce fut une belle surprise.


Un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon - Daniel Sempere, le narrateur - dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. Pour un obscur Book-Club j'ai commencé à lire L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zafón (ICI) et ma foi, je ne l'ai pas regretté ! Cousu de fil blanc, mais lecture feel-good car rempli de bons mots !

 

 

Bilan Livresque Avril : 13 romans et 1 manga

  1. Surtensions : Olivier Norek
  2. La Quête de Wynne : Gwyn Aaron
  3. Sherlock Holmes et associés – Tome 2 – Le jeu des illusions : Michael Citrin & Tracy Mack
  4. Capitaine Albator – Tome 1 – Dimension voyage : Leiji Matsumoto & Kouiti Shimaboshi [MANGA]
  5. American Fays : Anne Fakhouri & Xavier Dollo [LC]
  6. Sherlock Holmes et associés – Tome 3 – À la recherche de Watson : Michael Citrin & Tracy Mack
  7. Petit traité de la fauche : Jim Nisbet
  8. Jack l'Éventreur - Le secret de Mary Jane Kelly : Ph. R. Welté
  9. Le fantôme de Mitre Square: Annexe au livre "Jack l’Éventreur, le secret de Mary Jane K." : Ph. R. Welté
  10. Soleil de nuit : Jo Nesbø
  11. Les maraudeurs : Tom Cooper
  12. Demande à la poussière : John Fante
  13. Gravesend : William Boyle
  14. L'ombre du vent : Carlos Ruiz Zafón

 

Les films chroniqués :

  1. Les Tontons flingueurs : Georges Lautner [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 14/52]
  2. Anna Karénine : Joe Wright (2012) [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 13/52]
  3. Sicario : Denis Villeneuve [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 15/52]

 

Quel est le résultat de mes lectures du mois de Mars ?

 

15 romans et 16 bédés lues sur les 31 jours que comptait ce mois.

 

On pourrait dire 14,5 romans puisque le 15ème est en cours mais prendra plus de temps à être lu, non pas parce qu'il est lourd à lire, mais parce que je suis en vacances pour une semaine dans le trou du cul du monde et que j'y suis pour faire bosser ma jument.

 

Ce n'est pas par Rural Noir de Benoît Minville (ICI) que j'ai commencé le mois, mais vu que ma première lecture était chiante comme la pluie, j'ai attrapé ce petit roman noir afin de couper mon autre lecture. Ceci est un roman noir avec une sacrée dose d'amitié, de fraternité, l'histoire d'un gars qui est parti du mauvais côté, mais que ses amis ne renient pas, même si les aléas de la vie les ont séparé.

 

Et oui, c'est avec Les enfants de Dune – Dune III de Frank Herbert [LC avec Stelphique] que j'étais embourbée, n'avançant plus tant le roman était lourd, chiant, long et j'avoue avoir sauté des pages (ICI). On arrête les LC consacrées à la saga de Dune et on lira une autre saga SF.

 

Lu pour un Book-Club auquel je participe de temps en temps. Il n'avait pas gagné la sélection, mais vu un membre qui en avait parlé en bien, j'ai plongé dans La malédiction de la Méduse de Erik Emptaz (ICI). Une écriture qui roule comme les vagues et un récit poignant qui ne sombre jamais dans le pathos. terrible !

 

Ron Rash est un auteur que j'apprécie énormément et je ne rate pas ses publications. Alors je me suis ruée sur Le Chant de la Tamassee (ICI). Lire ce roman, c'est entrer de plein fouet dans une région, dans la vie des habitants, dans leur intimité et assister, impuissant, aux déroulements des choses. C'est toujours puissant. Malheureusement, ressenti moins d'émotions que dans son précédent "Une terre d'ombre".

 

En commençant à lire La nuit derrière moi de Giampaolo Simi (ICI), je n'étais pas vraiment emballée par le récit... Heureusement que j'ai continué ma lecture parce qu'après, ça devient waw ! Méfiez-vous des monstres qui se cachent sous d'innocents habits de VRP avec des chaussures cirées… Méfiez-vous du tocard sur lequel vous n'auriez pas parié un kopeck car il pourrait vous surprendre par un galop furieux

 

Une vraie bouffée de détente et de fraicheur, sourire béat affiché sur ma face et gloussements à toutes les pages avec Le Grand Méchant Renard de Benjamin Renner (ICI). Un album qui fera plaisir aux plus petits, mais qui amusera énormément les grands puisque je suis une grande...

 

Petite déception avec Apnée Noire de Claire Favan (ICI) dû au fait que les personnages étaient clichés. Sans cela, le scénario tenait la route.

Petite virée au Chili pour un roman noir corsé. Tant de chiens de Boris Quercia (ICI). Du hardboiled comme on l'aime : intelligent, brutal, sans fioritures et servi, cette fois-ci, avec une petite sauce chilienne bien piquante.

 

On quitte la chaleur pour le grand froid... Direction La Frontière, celle du Grand Nord, dans une zone à l'écart de tout, une zone sans droit. Dedans ce sont des loups de Stéphane Jolibert (ICI) est un récit âpre, froid, maîtrisé, cohérent, brut de décoffrage, violent – mais pas de la gratuite – sombre, mais avec une lumière qui brille dans le fond. C'est un récit qui vit et qui continue de tourner dans ta tête, même une fois le roman refermé.

 

Mitigé avec Revival de Stephen King pour la seonde LC avec Stelphique du mois (ICI). Pas que j'ai pas aimé, mais il a manqué un petit quelque chose pour ce que ce soit un coup de coeur véritable !

 

Coup de coeur avec Retour à Oakpine de Ron Carlson (ICI), un roman qui n'est pas à lire en espérant qu'il se passera un truc de fou, c'est juste l'histoire de 4 mecs, de leur famille, leurs enfants. C'est un beau roman, c'est une belle histoire…

 

Lire un roman d'Indriðason c'est prendre un billet direct pour l'Islande : pas un low-cost mais un première classe et son dernier, Le Lagon Noir (ICI), ne déroge pas à la règle. On ne s'embête jamais avec Erlendur, les deux enquêtes s'alternent, les questions sans réponses s'enchainent, la tension monte, le suspense aussi et la plume est toujours acérée et pique juste où il faut, comme un moustique.

 

Depuis le temps que La malédiction du Norfolk de Karen Maitland (ICI) traînait sur ma PAL qu'il était plus que temps de l'ouvrir ! Un excellent roman historique, une belle plume, une narratrice hors du commun pour certains passages, une grosse louche de croyances, de bigoterie, des complots, du sang, de l’intrigue, du suspense, des retournements de situation, la vie dans un lupanar et le tout sans vous rendre l’Histoire – celle avec un grand H – indigeste.


Difficile de parler de Trois jours et une vie de Pierre Lemaitre (ICI) sans rien déflorer. Beaucoup de tensions, des personnages forts, travaillés avec peu de mots, un récit qui m’a emporté en plein cœur de la tempête de fin 1999 et puis… waw, le coup dans le plexus pour plusieurs choses.

 

Tout le monde est suspect, tout le monde a un truc louche à cacher, des secrets, et c’est au fil des pages que tout nous sera révélé avec beaucoup de suspense et de tensions pour le cœur dans le roman De force de Karine Giebel (ICI). J’ai vibré en dévorant ce roman rempli de haine larvée, d’amour étouffant, de relations dominant-dominé, de personnages qui évoluent, en bien ou en mal et de secrets cachés, mais je n’ai pas retrouvé la profondeur ou l’émotion d’un "Purgatoire des innocents" ou d’un "Meurtres pour rédemption".

 

Puisque j'aime les chevaux, direction la Patagonie avec le dernier roman de Sadrine Colette Il reste la poussière. Je ne l'ai pas encore terminé mais purée, quel roman noir violent ! (ICI)

 

 

Bilan Livresque Mars : 15 romans, 15 bédés et 4 films

  1. Rural Noir : Benoît Minville
  2. Les enfants de Dune – Dune III : Frank Herbert [LC avec Stelphique]
  3. La malédiction de la Méduse : Erik Emptaz
  4. Le Chant de la Tamassee : Ron Rash 1/2
  5. La nuit derrière moi : Giampaolo Simi
  6. Apnée Noire : Claire Favan
  7. Tant de chiens : Boris Quercia
  8. Dedans ce sont des loups : Stéphane Jolibert
  9. Revival : Stephen King [LC avec Stelphique]
  10. Retour à Oakpine : Ron Carlson
  11. Le Lagon Noir : Arnaldur Indriðason
  12. La malédiction du Norfolk : Karen Maitland
  13. Trois jours et une vie : Pierre Lemaitre
  14. De force : Karine Giebel
  15. Il reste la poussière : Sandrine Colette

 

  1. Le Grand Méchant Renard : Benjamin Renner
  2. Oracle - Tome 1 - La Pythie : Olivier Peru
  3. Oracle - Tome 2 - L'Esclave : Ronan Le Breton
  4. Oracle - Tome 3 - Le Petit Roi : Nicolas Jarry
  5. Oracle - Tome 4 - Le Malformé : Patrick McSpare
  6. John Long Silver – T2 – Neptune : Dorison & Lauffray
  7. Kaamelott - Tome 1 - L'Armée du Nécromant : Alexandre Astier
  8. Kaamelott - Tome 2 - Les Sièges de Transport : Alexandre Astier
  9. De Cape et de Crocs - Intégrale 1 - Actes I et II : Alain Ayroles
  10. City Hall - Tome 6 : Rémi Guérin
  11. City Hall - Tome 7 : Rémi Guérin
  12. Moi René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag II B – T2 – Mon retour en France : Jacques Tardi
  13. Les boucliers de Mars – T1 – Casus belli : Gilles Chaillet
  14. Les boucliers de Mars -T2 – Sacrilèges : Gilles Chaillet
  15. Les boucliers de Mars -T3 – Semiramis : Gilles Chaillet

 

  1. Casino Royale : Martin Campbell [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 9/52]
  2. Falcon Rising : Ernie Barbarash [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 10/52]
  3. Deadpool : Tim Miller [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 11/52]
  4. PAN : Joe Wright [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 12/52]

Février a vu le compteur de lecture exploser ! 16 romans lus et 10 bédés !!

 

Difficile de faire mieux que cela, mais j'avoue être contente d'être arrivée à dépasser un vieux score de 16 lectures, il y a quelques années, au mois d'août.

 

Certes, ce n'étaient pas des grosses briques, ni des pavés, mais j'ai tout de même lu un roman tous les deux jours. Un roman tous les 1,8 jours, pour être exacte.

 

Et puisque c'était le Mois du Polar chez Shannon, j'ai mis les bouchées triples avec toutes des fiches qui entraient dans son challenge et une fournée de romans anglais juste pour bourrer les urnes chez Titine et son "A Year In England".

 

Un polar historique pour commencer, avec le génial Oscar Wilde et le nid de vipères de Gyles Brandreth (ICI). Un roman policier historique qui même la fiction à la réalité, qui mélange des personnages ayant réellement existé avec des fictifs, le tout donnant un récit qui a tout d'une affaire d'état ou un complot visant la monarchie. Une belle bouffée d'air frais dans mes lectures sombres.

 

Allez hop, une bédé avec le dernier Sherlock Holmes Society – Tome 4 – Contamination de Cordurié & Toulhoat (ICI). Une belle aventure holmésienne avec des zombies… sans pour autant sombrer dans le fantastique ! C'est ça que j'aime…

 

La LC du mois avec Stelphique portait sur L'Évangile des ténèbres de Bizien (ICI) et ce fut une déception à cause d'un personnage imbuvable. Sinon, j'ai apprécié le voyage en Corée du Nord.

 

Une découverte avec l'inspecteur Resnick, dans Cœurs solitaires de John Harvey (ICI). Un roman noir avec de la profondeur, qui dépeint la vie d'une petite société anglaise. Je dois absolument lire la suite !

 

Sorte de thriller psychologique, Deux de Penny Hancock (ICI) à tout pour nous donner des sueurs froides. Tout le sel du roman se trouve dans ces deux personnages ainsi que tout ceux qui gravitent autour et dans cette putain de tension qui va s'insinuer entre Theodora et Mona. Diabolique !

 

Petite pause avec Les noyées de la Tamise / Ressac mortel de A.J. Waines (ICI) qui tient plus du roman policier pour se détendre que de celui qui vous hantera longtemps. J'ai malgré tout passé un bon moment lecture, mais rien de marquant.

 

Bédé western avec le magnifique Sept Pistoleros de Chauvel, Ayala & Sarchione (ICI). Une bédé qui rend hommage aux grands noms et aux films western par le biais de sept pistoleros qui ressemblent un peu, de par leur légende, aux 7 mercenaires. C'est violent – la fin ayant justifié les moyens – mais c'est jubilatoire parce c'est du bon western que les auteurs nous ont présenté là. Lorsqu'on referme l'album, on a les tripes serrées.

Tant qu'à faire dans la bédé, autant revenir vers l'Angleterre avec ce petit bijou rempli de cynisme et d'humour noir qu'est Green Manor – 16 Charmantes historiettes criminelles de Vehlmann & Bodart (ICI). Les histoires sont courtes, mystérieuses, bien trouvées, sadiques, perverses et qui ont la précision d'une véritable horloge suisse. C'est noir, amusant, machiavélique. C'est anglais ? Non, réalisé par un duo franco-belge, uns fois !

 

Allez, on quitte les brumes de Londres pour aller dans un autre monde, celui de Ekhö monde miroir – Tome 1 – New York de Arleston & Barbucci (ICI). C'est drôle, aéré, amusant et la découverte de ce monde parallèle et étrange est très vivifiant.

 

Ekhö Monde miroir - Tome 2 - Paris Empire de Arleston & Barbucci (ICI) est la suite et nous avons de nouveau droit à une chouette petite enquête qui n'a de dommageable que sa brièveté. 49 pages, c'est peu, alors qu'on a un univers riche et dense. Un bon moment de rigolade en compagnie de nos deux amis, qui, bien que catapultés dans un autre monde ont l'air de bien s'y accommoder.

 

Une autre découverte que celle de l'inspecteur Faraday avec Disparu en mer de Graham Hurley (ICI). Pas eu le temps de m'ennuyer durant ma lecture, j'ai dévoré le roman en deux jours à peine, tant je voulais savoir ce qui s'était passé. de plus, j'ai apprécié les personnages, ni tout blanc, ni tout noir, mais réalistes.

 

Je ne pouvais pas laisser passer ça ! Une affaire de sang - Une aventure inédite de Sherlock Holmes de Bonnie MacBird (ICI) fut lu aussitôt que je l'ai acheté.

 

Nous sommes ici face à un roman noir plus sombre que dans la raie des fesses d'un mineur occupé au fond de sa mine, à minuit, par une nuit sans lune avec La moisson des innocents de Dan Waddell (ICI). Une fois qu'on en ressort, on respire un grand coup l'air frais, tout en frissonnant de ce que l'on vient de lire.

 

Vous reprendriez bien un petit coup de guiness ?? Delirium tremens – Une enquête de Jack Taylor de Ken Bruen (ICI) est le premier de la série, mais pas le premier que je lis et j'ai toujours un faible pour cet ancien flic devenu détective privé et éponge imbibée d'alcool. Un roman de Jack Taylor, on ne le lit pas, on ne le dévore pas : on le boit. Cul-sec !

Allez, on se reprend un petit coup du capitaine Mehrlicht avec le troisième roman qui lui est consacré : Sans pitié, ni remords de Nicolas Lebel [LC avec Stelphique] (ICI). Un roman avec le capitaine Mehrlicht c'est comme ce vin qui vient de vous surprendre et dont vous n'avez qu'une seule envie : vider la bouteille et vous enivrer avec.

♫ MEXICOOOO, MEXIIIICO ♪ Tijuana city blues de Gabriel Trujillo Muñoz (ICI). Tijuana et ses cartels de la drogue... Une enquête de l'avocat Miguel Àngel Morgado qui fut trop courte et qui aurait mérité plus de développement.

Retour à Londres pour la traque d'un mafioso de la ville. Je m'attendais à du super avec Dans son ombre de Gerald Seymour (ICI) mais j'ai eu une soupe assez fade, hormis dans ses 200 dernières pages.

 

Ce cher shérif Walt Longmire ! Toujours un plaisir de le retrouver et Enfants de poussière de Craig Johnson (ICI) ne fera pas exception à la règle. Une enquête rondement menée par notre shérif préféré, de l'Histoire, des Indiens, de l'humour, des fines réparties, de l'amitié, et une plume qui m'entraine toujours dans un autre monde, celui de Walt et de son équipe.

Retour aux États-Unis et à l'Ouest avec la bédé déjantée de Lupano & Salomone L’homme qui n’aimait pas les armes à feu – T1 – Chili con carnage (ICI). Un pari osé de nous sortir un western aussi déjanté mais le pari est réussi car jamais ils n'ont sombré dans le lourd ou le grotesque, ni au niveau du scénario, ni au niveau des dessins qui ne manquent jamais de tons chauds. C'est fin, très fin et ça se mange sans faim.

 

L’homme qui n’aimait pas les armes à feu – T2 – Sur la piste de Madison de Lupano & Salomone (ICI). On en apprendra un peu plus sur ce qui a ammené nos acolytes sur la piste de l'Ouest avec cette partie à Los Angeles.

 

L’homme qui n’aimait pas les armes à feu – T3 – Le mystère de la femme araignée de Lupano & Salomone (ICI). Plus de profondeur, plus de roublardises, mais toujours aussi déjanté et j'adore !

 

Comment était Erlendur avant d'être le commissaire taiseux que l'on connait ? La réponse dans Les Nuits de Reykjavik de Arnaldur Indriðason (ICI). Un roman qui se lit tout seul, découvrant, émerveillée, les premiers pas de Erlendur dans la police, moins bougon que d'habitude, encore célibataire et sans ses problèmes avec ses deux enfants (pas encore nés), mais déjà un homme soucieux, taciturne, mélancolique, solitaire et sans cesse hanté par les fantômes de son enfance.

 

Le retour du Boucher de Christchurch ? Non, c'est une blague ? Non, Un prisonnier modèle de Paul Cleave (ICI) est bien la suite d'Un employé modèle qui m'avait tant fait rire. Une suite aussi jubilatoire que le premier tome, mais dans un registre différent. Un puzzle dont les pièces se mettront en place lentement mais sûrement et des personnages qu'on prend plaisir à retrouver.

 

Châtié par le feu de Jeffery Deaver (ICI) est la preuve que l'on peut faire de bonnes nouvelles avec un début, une fin non ouverte et un développement au milieu ! Ici, nous sommes face à une nouvelle d'une efficacité redoutable !

 

Les critiques mitigées ne m'ont pas empêché de lire Viens avec moi de Castle Freeman Jr. (ICI) mais je me rangerai parmi les déçus. L'intrigue est bonne, les personnages aussi, mais certains dialogues m'ont couru sur le haricot et fait descendre le roman dans mon enthousiasme.

 

Bilan Livresque Février : 16 romans / 10 bédés / 3 films

 

  1. Oscar Wilde et le nid de vipères : Gyles Brandreth
  2. Évangile des ténèbres : Bizien [LC avec Stelphique] - Ne compte pas
  3. Cœurs solitaires : John Harvey
  4. Deux : Penny Hancock ♥1/2
  5. Les noyées de la Tamise / Ressac mortel : A.J. Waines
  6. Disparu en mer : Graham Hurley
  7. Une affaire de sang - Aventure inédite S. Holmes : MacBird
  8. La moisson des innocents : Dan Waddell 1/2
  9. Delirium tremens – Une enquête de Jack Taylor : Ken Bruen
  10. Sans pitié, ni remords : Nicolas Lebel [LC avec Stelphique]
  11. Tijuana city blues : Gabriel Trujillo Muñoz
  12. Dans son ombre : Gerald Seymour
  13. Enfants de poussière : Craig Johnson ♥1/2
  14. Les Nuits de Reykjavik : Arnaldur Indriðason ♥1/2
  15. Un prisonnier modèle : Paul Cleave ♥1/2
  16. Châtié par le feu : Jeffery Deaver ♥1/2
  17. Viens avec moi : Castle Freeman Jr.

 

  1. Sherlock Holmes Society T4 – Contamination : Cordurié
  2. Sept Pistoleros : Chauvel, Ayala & Sarchione 
  3. Green Manor – 16 Charmantes historiettes criminelles : Vehlmann & Bodart
  4. Ekhö monde miroir – T1 – New York : Arleston & Barbucci
  5. Ekhö Monde miroir - T2 - Paris Empire : Arleston & Barbucci
  6. Long John Silver – Tome 1 – Lady Vivian Hastings : Dorison & Lauffray
  7. Roma – T1 – La malédiction : Adam, Boisserie, Chaillet, Convard, Penet
  8. L’homme qui n’aimait pas les armes à feu – T1 – Chili con carnage
  9. L’homme qui n’aimait pas les armes à feu – T2 – Sur la piste de Madison : Lupano & Salomone
  10. L’homme qui n’aimait pas les armes à feu – T3 – Le mystère de la femme araignée : Lupano & Salomone

 

  1. Sherlock Holmes and the Case of the Silk Stocking – La Revanche de Sherlock Holmes [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 6/52]
  2. Sherlock Holmes – Incident at Victoria Falls [#LeFilmDeLaSemaine2016 – 7/52] 1/2
  3. Django Unchained : Quentin Tarentino [#LeFilmDeLaSemain2016 – 8/52]

 

Janvier... L'année 2016 commence en fanfare niveau lectures !

 

Là, j'ai fait le forcing afin d'atteindre et de dépasser la barre symbolique des 10 romans lus puisque j'en ai lu 13 !!

 

Oui, 13 lectures... Ok, j'ai eu facile car il y en avait des tout petit romans, des 200 pages, des 300 pages ou plus, 400 pages.

 

Niveau films, j'en ai visionné 12 films dans le cadre du #FilmDeLaSemaine2016. Les fiches sont en cours.

 

Le mois a bien commencé avec l'excellent Gun Machine de Warren Ellis (ICI) qui est un petit roman noir aux dialogues jouissifs, plaisant, amusant, avec du suspense, du mystère, un méchant des plus étrange, un roman qui m’a entrainé dans les bas-fonds de Manhattan, son Histoire et me faisant lever les yeux au ciel de bonheur devant les dialogues argotiques.

 

Lecture en demi-teinte avec Prime Time de Jay Martel (ICI). Si le pitch est intéressant et bien raconté, il y a quelques longueurs qui auraient pu être coupées au montage sans nuire au récit… Ajoutons que j'ai trouvé certains dialogues un peu simplistes et plats.

 

Mon rendez-vous annuel avec les amis du Département V. 6ème aventure avec Promesse de Jussi Adler-Olsen (ICI). Un trio hors norme, des personnages bien calibrés, une enquête palpitante, de l'humour, du cynisme, du suspense, un final survolté et l'envie de retrouver mes amis du Département V l'année prochaine. Mon seul bémol sera pour le manque d'émotions… Je n'ai pas eu les larmes aux yeux.

 

Autre rendez-vous incontournable et attendu par une foule en liesse (tu parles !) ma LC mensuelle (on en est à 3 parfois) avec Stelphique et nous avions choisi de poursuivre les aventures du capitaine Mehrlicht avec le tome 2 : Le jour des morts de Nicolas Lebel (ICI). Du suspense, du mystère, une enquête prenante, des bons mots, une plume qui m’a chatouillé les zygomatiques, une plume acide dans certains cas, plongée dans le vitriol, de l’émotion, de la profondeur. Vivement le suivant !

Sherlock Holmes contre Jack L'Éventreur, ça peut être très casse gueule comme sujet, les écueils sont nombreux, mais avec Nous ne sommes qu’ombre et poussière, Lyndsay Faye (ICI) est passée outre pour m'offrir du suspense, du mystère, une enquête pas facile, des déductions, de l'amitié, des fausses-pistes, des ruelles sordides, des guet-apens, des coups de couteau qui vous larde la chair, des tripes répandues, des erreurs de Holmes qui n'était pas infaillible (il est humain) et une auteure qui nous emmène vers une solution finale tout à fait plausible.

Je vous sert un p'tit roma noir ? Corrosion de Jon Bassoff (ICI) me faisait de l'oeil mais je suis un peu passée au travers. Un roman noir de chez noir mais qui ne m’a pas fait battre le cœur. J’ai frémi, j’ai été horrifiée mais pas conquise à cent pour sang.

Dans mes lectures, je voulais me faire un classique et j'avais choisi La chartreuse de Parme de Stendhal. Mais, la tête ailleurs, j'ai zappé pour le moment et j'y reviendrai plus tard.

 

Envie de se divertir ? Envie de s'aérer la tête entre deux romans noirs ? Ce roman est là pour ça et il a rempli son rôle à merveille Mort mystérieuse d’un respectable banquier anglais dans la bibliothèque d’un manoir Tudor du Sussex de L.C. Tyler (ICI) est certes long à dire, mais excellent dans sa mission de divertir. Ça ne cassera pas trois pattes à un banquier véreux, mais ça fait un bien fou ! Drôle, sans se prendre au sérieux, j'en avais besoin.

 

Yvan ne l'avait pas aimé, moi oui, comme quoi... L’enfer de Church street de Jake Hinkson (ICI) est, pour moi, un petit roman noir jouissif, cynique, sans une once de lumière et où personne n'est à sauver non plus. Malgré tout, j'ai eu de l'empathie pour ce bon gros Geoffrey qui m'a fait passer un très bon moment de lecture.

 

Je vais finir en dépression, moi, à force de me plonger dans des romans noir de chez noir, torréfié à coeur, mais sans once de sucre ou autre additif. Cry Father de Benjamin Whitmer (ICI). Un roman fort sombre, sans fard, sans pincettes, sans concession, une écriture tout, sauf froide, et qui décrit, crûment, la VDM de certaines personnes dans les environs de Denver.

 

Vous savez qu'il est mon personnage préféré et que je n'en ai pas encore terminé avec les récits apocryphes le concernant... Écrins fatals - La première enquête de Sherlock Holmes de Charmoz & Lejonc (ICI). Un roman dépaysant, frais, court, agréable, qui fait un bien fou après des romans noirs particulièrement sombres. Une lecture sans prise de tête, bien au chaud dans le canapé, l'esprit tranquille et détendu. Une lecture qui pourrait ravir les holmésiens comme les néophytes

 

Une fois de plus un roman Noir, mais je quitte les États-Unis pour prendre la direction de l'Argentine et du quartier de Puerto Apache (ICI).  Juan Martini nous offre un roman noir profond, avec multitude de personnages bien décrits, de par toutes ces petites ellipses qui émaillent le roman et qui pourraient en rebuter plus d'un car on peut se perdre aussi bien dans les petites venelles sombres que dans la narration. C'est aussi sombre que la misère qui suinte des murs de Puerto Apache.

 

J'avais entendu parler de la série, avec Alain Delon, mais Total Khéops de Jean-Claude Izzo (ICI) c'est surtout un roman de la Série Noire... C'est un roman brut, un récit sans une once de lait, rempli de misère sociale, économique, de racisme, de cadavres, c'est une enquête parmi les truands. Un putain de bon roman noir qui m'a enchanté, transporté, fait grimacé, serré les tripes devant certains faits.

 

Une autre LC avec Stelphique, qui, étant en cours, je ne puis rien vous dire de plus, mais ce dimanche 31/01, j'aurai terminé L'Évangile des ténèbres de Jean-Luc Bizien (ICI). Tout ce que je peux vous dire, c'est que j'ai aimé découvrir la Corée du Nord mais...

Bilan Livresque Janvier : 13 livres lus

  1. Gun Machine : Warren Ellis
  2. Prime Time : Jay Martel
  3. Promesse – Département V : Jussi Adler-Olsen
  4. Le jour des morts : Nicolas Lebel [LC avec Stelphique]
  5. Nous ne sommes qu’ombre et poussière : Lyndsay Faye
  6. Corrosion : Jon Bassoff
  7. Mort mystérieuse d’un respectable banquier anglais dans la bibliothèque d’un manoir Tudor du Sussex : L.C. Tyler
  8. L’enfer de Church street : Jake Hinkson
  9. Cry Father : Benjamin Whitmer
  10. Écrins fatals - La première enquête de Sherlock Holmes : Charmoz & Lejonc 1/2
  11. Puerto Apache : Juan Martini
  12. Total Khéops : Jean-Claude Izzo /2
  13. Évangile des ténèbres : Bizien /2

Mentions légales | Charte de confidentialité | Plan du site
Ne copie pas ma prose, fais la tienne ! Elle sera bien meilleure que la mienne...